• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe

La manifestation programmée ce mercredi 11 avril 2018 par la Coalition des 14 partis de l'opposition et "interdite" par les autorités, a dégénéré en affrontements à Lomé et dans plusieurs villes du pays, comme Kpalimé et Sokodé.


A Lomé notamment à Adidogomé, Totsi et Atikoumé, les manifestants ont été dispersés par un important détachement des forces de l'ordre et de sécurité déployé aux points de rassemblement, a constaté sur place un reporter de l’Agence de presse AfreePress. 

« Nous devons nous regrouper ce matin au point de départ d’Adidogomé Catholique. À notre grande surprise, nous avons constaté que les forces de l’ordre ont occupé les lieux avant notre arrivée, ce qui nous a conduit à nous regrouper quelques mètres plus loin », a confié à l’agence de presse AfreePress, Attiogbé Mokpokpo, un des manifestants dispersés plus tôt dans la matinée de ce mercredi à Adidogomé.

La même atmosphère a été signalée dans d'autres parties de la ville de Lomé avec des courses poursuites et des arrestations.

Raphaël A.

Faites un commentaire