• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe

Les femmes socialistes de la Convention Démocratique du Peuple Africain (CDPA) ont tenu, ce weekend à Lomé, leur toute première convention. Le thème retenu pour cette rencontre est : « Femmes de la CDPA, quelle contribution au combat pour la démocratie et l’alternance au Togo ».


Au cours de ce rendez-vous, le Conseil national des femmes socialistes de la CDPA, établi lors du congrès statutaire du parti les 5 et 6 septembre 2015, a été investi dans ses fonctions par le bureau national conduit par Mme Brigitte K. Adjamagbo Johnson. Pour cette dernière, la convention de ce weekend est une première dans l’histoire du parti. Et elle s’avère importante. 

« C’est un moment important dans l’organisation des femmes CDPA. Le parti a décidé lors de son Congrès statutaire de créer pour les femmes, un espace autonome où elles vont se retrouver pour faire avancer les idéaux de la sociale démocratie et contribuer, au côté du parti, à mener la lutte pour la démocratie et le développement. C’est la première fois aujourd’hui que nous installons le bureau avec ses points focaux dans toutes les fédérations. Cela veut dire que désormais, nous avons un mouvement de femmes autonomes. Composée de militantes et sympathisantes de la CDPA », a souligné la Secrétaire Générale de la CDPA. 

Selon Brigitte K. Adjamagbo Johnson, ce Conseil national des femmes socialistes de la CDPA est « un outil important de lutte ». Et cela vient à point nommé. Puisque depuis le 19 août 2017, le peuple togolais s'est encore levé pour achever la lutte qu’il a commencée depuis le début des années 90.

« Nous arrivons à un tournant important aujourd’hui. Nous restons mobilisés, mais nous sommes en observation et en attente de quelque chose qui va se passer. Nous sommes en attente d’un signal qui nous dira : ça y est, nous sommes sur la voie du succès, continuons à négocier. Ou qui nous dira : non au contraire l’adversaire est toujours réfractaire. Et alors-là, nous intensifierons de plus belle cette lutte », a-t-elle précisé 

Faut-il le préciser. C'est Mme Esther Goun qui dirigera ce Conseil national des femmes socialistes de la CDPA. Elle compte mener à bien sa mission.


A. Godfrey

Faites un commentaire