• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe

Le dimanche 22 octobre est jour de la rentrée des classes à la FTF. Toutes les inscriptions étant faites, aussi bien pour les primaires que pour les secondaires, il est demandé aux meilleurs de la saison dernière d’ouvrir le portail de ces deux établissements…


Ainsi donc, ce dimanche 15 octobre, Portuaires et Guerriers, appelés à ouvrir les débats, feront sûrement honneur au football. Tout pour le football ! C’est d’ailleurs, le leitmotiv. Et pour ceux qui connaissent l’histoire de ces deux formations, la saison dernière, leur nouvelle confrontation est comme une chanson qui revient. Une chanson qui revient, oui, mais un mauvais refrain pour le champion AS Togo Port.


Ayivi Ekuévi et ses poulains ont beau gagner le championnat, jamais ils n’ont pu danser devant Oloufadé Adékanmi et sa troupe. La chanson qui revient, c’est celle qui a vu triompher à Sokodé les Guerriers 2-0 lors de la phase aller de ce championnat. Cette chanson est la même qui a permis au cours de la phase retour aux mêmes Guerriers de neutraliser (1-1) les Portuaires à Lomé au stade municipal. Cette chanson chantée par un artiste espagnol, et qui « revient du plus profond de notre mémoire ». Qu’est-ce qu’elle peut inspirer !


Elle disait, « c’est trois fois rien, mais c’est formidable ». Autant comprendre que, l’habit de champion que porte l’AS Togo Port, Sémassi FC pouvait bien le porter aussi. Et c’est toute l’illustration des incertitudes d’une finale de coupe où le premier peut se faire battre par le dernier. Or, celle-ci se joue entre le premier et le deuxième. Vraiment « formidable », oui ! Formidable de voir l’AS Togo Port tenter de se venger dimanche contre la seule équipe qui a pu lui résister la saison dernière. Ce teigneux Sémassi qu’elle n’est pas arrivée à dominer sur la route menant à son titre de champion.


C’est donc assez clair pour tous que, la chanson quand elle revient, n’offre pas les mêmes issues ni la même garantie de succès. Un premier coup, 2-0 entre les deux ; un second coup, 1-1 ; nous voici à l’heure du troisième où tout résultat nul est proscrit. Une chose est donc sûre : le dimanche 15 octobre, à la tombée de la nuit, les larmes et la déception de certains, se mélangeront certainement aux rires et à la joie d’autres. Le super trophée mis en jeu par M. Sergio Bénissan et son établissement Sergio Sport en collaboration avec la FTF, se dirigera soit au Port de Lomé, soit à Sokodé capitale des…Rouges. Mais qu’importe le lieu et la couleur choisis par la super coupe pour se reposer, l’intérêt qu’elle porte dans le cœur des supporters des deux clubs et de l’ensemble du public sportif national, reste l’essentiel. Puisqu’elle annonce le départ d’une toute nouvelle saison. Une deuxième du Nouvel Elan souhaitée plus belle, plus sportive et sans violence.


Toutes ces espérances ajoutées au trophée estampillé « Sergio Sport », méritent que, pour une fois encore, le stade municipal de Lomé, fasse le plein. Le plein des grands jours. Le plein de ces moments de triomphe, où les Alassane Nassirou, Madjédjé Essowavana, Ouro Abass, Amouzou Ekué et autre Yérima Atcha, faisaient danser et chanter de loin et à l’unisson le Royaume rouge. C’est là dans ce vieux temple du football togolais que, les Portuaires ont appris de leur côté à faire leurs premiers pas, à grandir pour enfin devenir les champions qu’ils sont aujourd’hui. Chaque formation son histoire, ses aspirations, ses rêves…


 Mais cette fois, et en ce dimanche béni du 15 octobre où tout recommence, c’est un match entre le passé et le présent. Une rencontre au cours de laquelle hier et aujourd’hui feront « un » sur la musique de la chanson qui revient. Et c’est ce qui lui donne sa valeur et son beau goût à cette chanson qui permettra à coup sûr au public de retrouver un instant d’il y a longtemps. Une chanson bien connue avec ses face à face  de deux clubs qui se respectent, et qui respectent encore plus le football. La devise de cette finale n’en est que plus illustrative : tout pour le football ! Et rendez-vous dans quelques heures au municipal pour vivre bien nombreux ce spectacle. Seule manière de remercier la FTF et Sergio Sport pour cette ouverture joyeuse et festive de la saison 2017-2018.

Faites un commentaire