• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe

Togo: Faure Gnassingbé à une vingtaine de kilomètres de Sokodé

Lama-Tessi, ce nom n’est pas nouveau dans l’actualité. C’est une localité située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Sokodé. Courant Mars, ce canton dans la préfecture de Tchaoudjo avait souffert le martyr, dans une tumultueuse affaire de chefferie traditionnelle. Aujourd’hui, Faure Gnassingbé y exécute une partie de l’opération charme qu'il a commencé depuis un certain temps, par le lancement d’une ferme qu'on dit "moderne".


Dans un premier temps, il sélectionnait son audience. Les militants de son parti politique, ensuite les militaires à qui il s’est adressé depuis trois mois que les rues grondent et contestent sa gouvernance. 

Jusque-là, Faure Gnassingbé, catégorique dans son attitude, montrant qu’il n’est pas président de tous les Togolais se muait dans son Bunker de Lomé, duquel il mettait de temps en temps le nez dans son avion pour s’éclipser hors du pays. 

Depuis quelques jours, ses dizaines de conseillers payés à prix d’or sur le dos du contribuable togolais auraient changé de stratégie. Ils ont autorisé leur "champion" à prendre même du pain dans des sachets plastiques sur la place d’un marché à Niamtougou, lui dont chaque passage s’apparente à une guerre de la garde présidentiel contre les populations riveraines. 

Il est même allé inaugurer un forage. Tel un lièvre débusqué par les chasseurs, Faure Gnassingbé est visiblement dans une course effrénée pour rattraper sa popularité. 

Ce samedi, c’est Lama-Tessi qui accueille Faure Gnassingbé et son cortège présidentiel. Je préside ce jour la cérémonie de lancement du projet de création d'une ferme agricole moderne à Lama-Tessi, annonce-t-il sur twitter après un long hommage rendu à la République d’Egypte frappée par un attentat terroriste. 

La nouvelle de l’attaque contre une mosquée de Bir el-Abd, dans la péninsule du Sinaï en Égypte, durant la grande prière hebdomadaire de ce vendredi, m’attriste profondément, dixit Faure Gnassingbé. 

Après l'attaque en Egypte, le bilan provisoire faisait état de 350 morts, un bilan qualifié de "très lourd" par le chef de l'Etat togolais qui réitère au peuple égyptien, sympathie et sa solidarité au nom de la CEDEAO et du peuple togolais. 

A.Lemou 

Faites un commentaire