• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe

«Le leadership du président Faure n’est pas seulement au Togo. Son rayonnement se fait sentir partout ailleurs dans le monde». Ces propos sont ceux de Dr Mark Dybul, Directeur exécutif du Fonds Mondial en séjour au Togo. Il s’est confié mercredi à la presse alors qu’il sortait d’une audience avec le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.


Au cours de cet entretien avec la presse, Dr Mark Dybul a lancé un vibrant appel en direction des partenaires du Togo que sont les Etats-Unis d’Amérique, l’Allemagne, la France et l’Union Européenne (UE) à appuyer le pays au regard, selon lui, du « dévouement » et de la « détermination du président togolais » de conduire le pays vers la « prospérité ». Il n’a pas manqué de réitérer le soutien de son institution à son hôte pour, a-t-il, « identifier les mécanismes qui permettront de mobiliser plus de ressources au financement de la santé ».

D’ores et déjà, un fonds de 58 millions d’euros va être accordé au Togo, a-t-il fait savoir. Un fonds destiné à lutter contre des maladies telles que le VIH SIDA. Une partie de cette somme servira également au renforcement du système de santé au cours des 3 prochaines années au Togo, a confié le Directeur exécutif du Fonds mondial.

Au sortir de l’entretien, il a aussi déclaré être « allé remercier le chef de l’Etat pour son leadership et son savoir-faire qui, selon lui, ont abouti à des progrès dans la lutte contre le VIHSIDA au Togo. Il a indiqué que si les efforts actuels sont maintenus, le Togo pourrait être le premier pays à éliminer la transmission de cette maladie de la mère à l’enfant ». Il a également félicité le président de la République pour ses efforts dans la lutte contre le paludisme au Togo qui pourrait être éliminé lui aussi, si les progrès actuels sont maintenus.

Il faut rappeler que Dr Dybul était accompagné dans son audience par les ambassadeurs de la France, des Etats- Unis, d’Allemagne et du Représentant de l’Union Européenne auTogo, Nicolas Berlanga Martinez. Côté togolais, le Premier ministre, Komi Selom Klassou et quelques membres du gouvernement ont pris part à l’audience.

Fabian A.

Faites un commentaire