• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe

Togo: Révisions des listes élections dès ce mois de janvier

Entrée en fonction depuis le 20 octobre 2017, le Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’est constituée que 13 membres sur 17, faute d’adhésion des partis de l’opposition parlementaire qui contestent encore le code électoral et bien d’autres projets politiques du gouvernement.


Avec 13 membres sur 17, le quorum est largement atteint, selon la logique du gouvernement qui, par un décret du 10 janvier 2018, « fixe le nombre des Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) et leurs ressorts territoriaux ».

Selon le communiqué, les membres de la CENI travaillent déjà à rendre effectifs les 3 scrutins au programme pour cette année 2018. 

« La CENI a prévu d’entamer dès ce mois de janvier, la révision des listes électorales. La première étape dans le cadre de cette opération de révision consiste à la mise en place des commissions électorales locales indépendantes (CELI) ».

38 Commissions électorales locales indépendantes

« Le nombre de ces commissions ainsi que leurs ressorts territoriaux sont fixés par décret en conseil des ministres, conformément aux dispositions de l’article 27 de la loi portant code électoral. Ainsi, le présent décret prévoit 38 commissions électorales locales indépendantes, de même que leurs ressorts territoriaux », indique le gouvernement. 

Pendant ce temps, l’opposition parlementaire et une grande partie de l’opposition extra-parlementaire réunies au sein de la coalition des 14, mise sur les manifestations publiques pour un retour à la Constitution de 1992, la libération des prisonniers politiques et le déverrouillage des institutions de la République. 

Le parti au pouvoir ne jure que par le référendum en ce qui concerne la modification constitutionnelle. 

A. Lemou 

Faites un commentaire