ECONOMIE LA UNE SOCIETE

Économie Bleue : Un institut consacré aux métiers de la mer ouvert à l’Université de Lomé

L’Université de Lomé vient de se doter d’un nouvel établissement. Dénommé Institut des Métiers de la Mer (I2M), cet établissement va former les étudiants aux modules en relation avec les métiers de la mer et renforcer les capacités des professionnels du secteur maritime.

La cérémonie d’ouverture officielle de cette école a été présidée mardi par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué Broohm, en présence du Directeur Général du Port Autonome de Lomé, le Contre-amiral Fogan Adégnon ainsi que de plusieurs autres acteurs du monde universitaire.

La mise en place de cette école a été rendue possible grâce à la collaboration entre l’Université de Lomé, le Port autonome de Lomé et le Cabinet Africa Consulting Leaders (ACL).

« La création de cet institut spécialisé va combler les attentes dans notre nouvelle vision d’approche participative entre le monde économique et les universités publiques. Elle est porteuse de grandes promesses pour notre jeunesse », a confié à cette occasion à Afreepress, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué Broohm.

L’I2M a fait l’objet d’études prospectives préalables sur l’ensemble des différents métiers proposés ainsi que sur les compétences et pratiques professionnelles à renforcer ou à développer, a souligné le ministre Octave Nicoué Broohm.

Il a en outre rassuré l’assistance sur le fait que le nouvel Institut va œuvrer dans le sens des réformes en cours dans le secteur maritime au Togo en ce qui concerne la refondation de ce secteur en terme de ressources humaines et pédagogiques.

Cette école, a indiqué pour sa part le Directeur Général du Port Autonome de Lomé, vient corriger un besoin en matière de ressources humaines de qualité ce qui fera de ce secteur, le moteur de l’économie togolaise.

Les modules proposés par l’I2M portent la stratégie de communication d’un port de niveau 1 et 2, la gestion et le développement d’un terminal concédé, l’élaboration d’une stratégie portuaire, l’organisation du transport maritime international, la sécurité et la sûreté portuaires (…).

Raphaël Aziamadji

source: afreepress.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *