LA UNE POLITIQUE

Jean-Pierre Fabre : « Faure Gnassingbé reconnaît enfin que notre pays le Togo est en crise »

Reading Time: 1 minute

 

Juste au lendemain du 4em round des discussions politiques à Lomé, Faure Gnassingbé a effectué un voyage précipité à Katsina au Nigeria pour rencontrer le président Buhari. Sur place, le chef d’État togolais a déclaré que la situation de crise dans son pays a connu une nette évolution et que la solution est proche. A la Coalition des 14, l’on estime que cette dernière sortie du Prince de la Marina est un « progrès ». Surtout quand on sait que depuis le 19 août 2017, il a toujours minimisé le vent de contestation qui ébranle son fauteuil.

« D’abord, je relève que Faure Gnassingbé reconnaît enfin que notre pays le Togo est en crise. Il doit également poursuivre dans le sens de ce progrès en reconnaissant que ce sont les dérives dictatoriales et la mal gouvernance du régime RPT-UNIR qui sont à l’origine de cette crise », a souligné Jean-Pierre Fabre dans une interview accordée au journal Le Correcteur.

Pour le chef de file de l’opposition togolaise, le peuple togolais ne demande que le retour à la Constitution de 1992 avec une alternance politique conséquente au sommet de l’Etat.

« Faure ne doit plus briguer un 4em mandat. Le lobbying forcené et le ‘vibrionnisme’ diplomatique auxquels se livre le chef de l’Etat togolais ces derniers temps pour polir son image est un peu tardif. Face à la détermination du peuple, cet activisme est d’ores et déjà un fiasco retentissant », a indiqué le président de l’ANC.

A en croire ce responsable de la Coalition des 14, le peuple togolais « résolu, mobilisé et vigilant », attend patiemment les propositions de sortie crise de la CEDEAO. Au moment venu, « il appréciera et prendra ses responsabilités », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *