ENVIRONNEMENT

Erosion : mobilisation transfrontalière

Erosion : mobilisation transfrontalière

ENVIRONNEMENT, LA UNE
Le Togo et le Bénin ont signé un mémorandum d'entente concernant les travaux de protection côtière. L’objectif est d’accroitre la résilience face aux risques côtiers et aux conséquences des changements climatiques sur le segment transfrontalier d’Agbodrafo au Togo et de Grand Popo au Bénin. Lomé et Cotonou travailleront ensemble pour identifier les travaux à réaliser en urgence et pour mobiliser les ressources. Les premiers villages concernés sont Hillacodji au Bénin et Sanvee-condji au Togo. "Les principaux enjeux de cette protection sont la route inter-Etats, les habitations et le poste de contrôle frontalier", a indiqué José Tonato, le ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement durable. La Banque mondiale est engagée directement avec le Programme de gestion
Le Togo s’est débarrassé des CFC

Le Togo s’est débarrassé des CFC

ENVIRONNEMENT
Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement. ‘Pari gagné’, a dit le ministre. Les CFC sont des composés chimiques commercialement appelés Fréon. Incolores, inodores, ininflammables, non-corrosifs à l’état gazeux ou liquide, ils ne sont pas intrinsèquement toxiques, mais certains de leurs produits de décomposition peuvent être dangereux. Les deux principaux dérivés des CFC sont les Halons et les HCFC. Les premiers membres de ce groupe ont été utilisés comme réfrigérants dans les années 1930. Ils ont été également été utilisés comme gaz propulseur des aérosols, comme matières premières dans la synthèse de composés organiques, comme solvants, comme extincteurs et comme agents d’expa
Le Togo et d’autres pays Africains se mobilisent pour l’investissement dans l’énergie solaire.

Le Togo et d’autres pays Africains se mobilisent pour l’investissement dans l’énergie solaire.

ENVIRONNEMENT
A Lomé, le Bénin, le Burkina Faso, le Gabon, le Mali, le Niger et le Togo ont officiellement lancé ce mardi 10 septembre une initiative mondiale afin de mobiliser des investissements pour le compte de l’Alliance Solaire Internationale (ASI).  Directement portée par les chefs d’Etat, l’initiative « qui prend la forme d’un protocole international », selon le Président de la République Togolaise, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, est « ouvert à tous les pays membres de l’ASI qui le souhaitent ». L’initiative entre dans le cadre du Programme « Affordable Finance at Scale », un programme qui a pour objectif de faciliter les investissements dans le solaire. Elle se veut également une réponse directe aux priorités fixées lors du sommet de New Delhi en 2018. Selon le communiqué officiel, l’initia
Anticipation et réaction

Anticipation et réaction

ENVIRONNEMENT, LA UNE
Comme d’autres pays d’Afrique et d’Asie, le Togo dispose du système EWS pour ‘Flood early warning system’, développé par la Banque mondiale. Un dispositif d’alerte en temps réel pour lutter contre les crues et les inondations. Un EWS est installé depuis le mois de juillet aux abords de la rivière Oti (Nord Togo). Et son efficacité n’est plus à démontrer. L’EWS vient de révéler des pics névralgiques et les dispositions ont été prises par les préfectures de l’ Oti, de Kpendjal et de Dankpen pour prévenir toute catastrophe naturelle. C’est tout l’intérêt d’un tel système. ‘Les communautés riveraines exposées aux risques d'inondations dans le bassin de l'Oti sont dorénavant à l'abri des débordements inopinés de cette rivière', a déclaré Yark Damehame, le ministre de la Protecti