faits divers

La route de tous les dangers

La route de tous les dangers

faits divers
Une série noire. En quelques jours, 17 personnes sont mortes sur les routes du Togo et 200 ont été blessées plus ou moins gravement. Le 6 septembre sur la RN 1 un choc frontal entre un minibus et un camion citerne a fait 3 victimes. Le lendemain sur la même route, 3 enfants ont été fauchés par une voiture. Le 8 septembre, une collision entre deux voitures a fait trois morts. Enfin, le 9 septembre, encore une fois sur la RN1 un semi remorque venant du Burkina Faso a percuté un taxi ; bilan 8 morts, dont un nourrisson, tous occupants du taxi. La plupart de ces accidents ont pour origine une imprudence des conducteurs ou le mauvais état des véhicules. Face à ce carnage, ‘Les services de sécurité vont dorénavant intensifier les contrôles dans le but de p
Problème foncier : Ici, la terre tue…

Problème foncier : Ici, la terre tue…

faits divers
L’image peut paraître absurde. Elle peut être ridicule pour certains. Mais au Togo, presque tout le monde sait que c’est un quotidien que vivent de nombreuses familles. Les biens immobiliers, surtout les terrains, se révèlent de véritables sources de division et de tension dans les familles où des frères et sœurs de sang peuvent se tuer sans soucis. Cette image ou ces messages écrits sur ce mur, on les voit un peu partout dans la ville de Lomé et d’autres endroits dans le pays. Parfois, on ajoute le nom et le numéro d’un avocat ou d’un notaire, afin de permettre à celui qui s’intéresse au domaine de le contacter. Mais toujours est-il que le propriétaire (qui peut-être n’est plus en vie) l’a laissé à ses enfants qui se dévorent autour du bien. « Domaine familial (3 morts
La circulation a repris sur la nationale N°1

La circulation a repris sur la nationale N°1

faits divers
Bloquée environ 12 heures à cause d’un accident, la nationale N°1 est rouverte à la circulation. La circulation n’a pas été possible sur la RN 1 ce mardi. La route a été coupée en deux du fait d’un accident. Roulant à toute vitesse, un véhicule est entré en collision avec un camion vers Anié (188 km au Nord de Lomé). Au même moment, à Amakpapé, village situé à 70 km au Nord de la capitale du Togo, se produisait un accident grave qui a également bloqué la route. N’eut été l’intervention des policiers la voie ne serait pas dégagée.Cette perturbation au niveau de la Nationale N°1 pourrait porter un coup dur à l’économie du pays quand on sait que Amakpapé constitue un carrefour commercial entre les villages de Game, Agbodi, Kpelé et Hatchakpo. Aussi plusieurs marchandises
Trois blessés dans un accident dans le cortège de Faure Gnassingbé

Trois blessés dans un accident dans le cortège de Faure Gnassingbé

faits divers
Trois militaires de la garde présidentielle ont été blessés, dont un grièvement, dans un accident lors du passage du cortège de Faure Gnassingbé, ce vendredi matin à Hédzranawoè sur l'avenue Jean Paul II. Les témoignages recueillis sur place font état de ce que le véhicule qui accompagnait le cortège de Faure Gnassingbé roulait à vive allure. Dans sa course effrénée, l’engin a déraillé de son chemin (le chauffeur aurait peut-être perdu le contrôle du véhicule, selon les témoins) puis percuté un arbre situé du côté de la route, en allant vers le marché de Hédzranawoè. Le choc a été violent. Les trois (03) blessés ont été évacués par une ambulance arrivée rapidement sur les lieux de l’incident. L’année dernière, rappelons-le, un véhicule du cortège présidentiel a ét
19 millions emportés dans un nouveau braquage ce midi à Lomé

19 millions emportés dans un nouveau braquage ce midi à Lomé

faits divers
Trois jours après le braquage spectaculaire qui s'est déroulée à l’Université de Lomé, avec une somme de 5 millions de FCFA emportée par les malfrats, les riverains de Super Taco à Lomé ont aussi vécu presque la même scène ce midi. Selon les informations recueillies, un monsieur venait juste de prendre de l’argent à la BTCI de Super Taco. Mais il ne caressera pas bien longtemps sa fortune. Des malfrats ont surgi à un moment et l’ont dépouillé du butin. Les informations indiquent que la somme emportée est estimée à plus de 19 millions de FCFA. Les braqueurs, comme toujours, ont réussi à se fondre tranquillement dans la nature, sans que personne ne les inquiète. Le phénomène devient de plus en plus inquiétant. « Maintenant, nous devons avoir peur si vous voulons retirer nos propr
Conflit foncier : le bilan s’est alourdi

Conflit foncier : le bilan s’est alourdi

faits divers
Un contentieux opposant les communautés Gangan et Tchokossi au nord du Togo a viré au drame la semaine dernière. Le litige foncier très ancien a fait finalement 4 victimes, une vingtaine de blessés plus ou moins sérieux et a causé la destruction de 50 maisons. Un chef de village est en outre porté disparu. Une délégation gouvernementale vient de se rendre sur les lieux. Elle comprenait le ministre de la Sécurité, Damehame Yark et sa collègue de l’Action sociale, Léa Tchabinandji Kolani-Yentcharé. ‘Ce qui s'est passé, ce n'est pas normal, c'est de la folie. On n'a pas besoin de ça dans notre pays’, a martelé M. Yark. Plus de 2000 personnes ont fui après les violences pour se mettre à l’abri. La gendarmerie chargée de l’enquête doit identifier les responsables de ces violence
Braquage : 5 millions FCFA volés au campus de Lomé

Braquage : 5 millions FCFA volés au campus de Lomé

faits divers
Cinq (05) millions de FCFA, c’est la somme emportée par des malfrats lors d’un braquage intervenu tout à l’heure au campus sud de l’Université de Lomé. Selon les informations, la victime venait de retirer la somme dans une banque située dans l’enceinte de l’Université de Lomé. Elle a été approchée par les trois hommes à moto, qui ont commencé par tirer sur son véhicule, puis en l’air. Les pneus de la voiture ont été crevés. Les trois malfrats ont réussi à s’emparer du butin, avant de prendre la poudre d’escampette. Quelques minutes plus tard, les éléments du Corps de police de l’Université de Lomé (COPUL) sont arrivés sur les lieux, mais ne pouvaient plus rien faire. Les malfrats ont disparu dans la nature avec les 5 millions de FCFA. Les braquages sont devenus un problème de s
Lynchage des 5 Ibos : La jeune fille à l’origine de l’incident activement recherché par la police

Lynchage des 5 Ibos : La jeune fille à l’origine de l’incident activement recherché par la police

faits divers
Intervenant ce matin sur radio Victoire Fm, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehane est revenu sur l’incident qui a failli coûter la vie à 5 ressortissants nigérians (Ibos) dans le quartier Hédzranawoé, il y a 8 jours déjà. Le lundi dernier, 5 Ibos ont été copieusement lynchés par les jeunes du quartier Hédzranawoé qui étaient persuadés que ces derniers ont tués une jeune fille après l’avoir vidé de son sang. Au même moment, d’autres informations font état de plusieurs filles tuées. A en croire le ministre de la Sécurité, nul n’est au courant de ce qui s’est réellement passé entre le Ibo et la jeune fille qui est une petite amie d'un des ressortissants nigérians. « La fille a son copain qui est Nigérian. Personne n’est au courant
Un présumé voleur de moto brûlé vif à Avepozo à Lomé

Un présumé voleur de moto brûlé vif à Avepozo à Lomé

faits divers, SOCIETE
La vindicte populaire a encore de beaux jours devant elle. Malgré les sensibilisations organisées à l’endroit des populations, le phénomène ne semble pas connaître du recul. Il arrive même des fois où des innocents font les frais de cette justice populaire. Les riverains d’Avepozo se sont réveillés ce matin avec un cadavre dans leur quartier. A en croire notre confrère Globalactu.com qui a joint quelques habitants du quartier, le jeune homme a été arrêté hier nuit. On l’accusait de vol de moto. Il a été passé à tabac avant d’être brûlé vif. « Je rentrais vers 21 heures 30 et lors que j’étais arrivée dans la ruelle sur laquelle se trouve ma maison, j’y ai trouvé assez de monde. Je me suis arrêtée et j’ai demandé ce qu’il ne va pas. J’ai été informée qu’il s’agit d’un jeu
Vanessa Worou demande pardon à King Mensah

Vanessa Worou demande pardon à King Mensah

faits divers
Pour avoir tenu des propos diffamatoires au sujet de l'artiste King Mensah, une icône de la musique traditionnelle au Togo, Vanessa Worou, une autre vedette de la musique togolaise, ancienne choriste de King Mensah, entre-temps revenue en de meilleurs sentiments, demande pardon à son parrain dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Cette femme qui représentait en nombre la gente féminine togolaise sur les scènes au plan national et international, accusait celui-là même qui fut son mentor (King Mensah) de l’envouter. Elle l’indexait comme étant l’auteur d’une maladie dont elle souffre depuis plusieurs années. Parmi ses postes, le cas le plus invocateur, fut l’année de programmation des deux artistes pour la découverte RFI musique. « A Sarakawa en 2009, pour la dé
Translate »
WhatsApp chat