POLITIQUE

Campagnes électorales: Début timide

Campagnes électorales: Début timide

POLITIQUE
La campagne électorale pour les élections municipales du 30 juin a commencé timidement. Il est vrai que la population n’a pas voté depuis 1987 pour élire leurs conseillers municipaux et que la notion de démocratie locale n’est pas encore très ancrée. Seuls les candidats d’UNIR (majorité présidentielle) et ceux de la C7 (opposition) ont été aperçus samedi dans plusieurs quartiers de la capitale à bord de camions et de voitures aux couleurs de leurs champions. Et de modestes affiches ont été placardés aux carrefours. Republicoftogo
On y va quand même

On y va quand même

LA UNE, POLITIQUE
Le président des FDR (opposition), Dodzi Apevon, a émis des réserves quant à l’organisation des élections locales du 30 juin. Outre le fait qu’il redoute une absence de transparence, il déplore qu’à la veille de l’ouverture de la campagne, les spécimens de bulletins de vote ne soient pas disponibles. Or, la population doit les voir pour comprendre pour qui voter. Mais question cependant de bouder le scrutin. Les FDR et les six autres partis formant la coalition ‘C7’ seront bien au rendez-vous des municipales. Echaudés par le boycott des législatives fin décembre 2018, les opposants espèrent s’implanter durablement dans la gestion des affaires municipales. Republicoftogo
Les anges gardiens de la campagne

Les anges gardiens de la campagne

LA UNE, POLITIQUE
8000 policiers et gendarmes vont assurer la sécurité des élections municipales du 30 juin. Leur mission débute dès demain avec l’ouverture de la campagne. Les forces de sécurité sont parfaitement rodées à ces missions renouvelées à chaque scrutin. Le dernier remonte à décembre 2018. Et la tension politique est moins forte qu’elle ne l’a été ces derniers mois. Lors d’une cérémonie vendredi à l’occasion du début de mission de la FOSE 2019 (Force sécurité élection), le ministre de la Sécurité Damehame Yark, a invité les candidats et les partis à éviter les discours de haine. L’enjeu du scrutin est important. Il s’agit du contrôle d’une centaine de communes. La politique de décentralisation leur confèrera une large autonomie de gestion, notamment financière, et une forte i
Locales/Campagnes électorales : C’est parti !

Locales/Campagnes électorales : C’est parti !

LA UNE, POLITIQUE
Le coup d’envoi de la campagne électorale pour les élections locales est donné  par le président de la CENI. La campagne électorale pour les élections locales du 30 juin s’ouvre officiellement ce vendredi 14 juin à partir de 00h et s’achève le vendredi 28 juin 2019 à minuit. A cet effet, le président de l’instance dirigeante des élections a appelé les candidates et les candidats au respect du code électoral et à observer un « comportement citoyen afin de pouvoir créer des espaces de liberté de choix ». Au total  « 565 listes sont retenues pour l’élection de 1527 conseillers municipaux sur l’ensemble du territoire national ». Ces élections doivent être « une opportunité pour conforter, malgré nos divergences notamment politiques, la richesse de notre d
Locales : Tout semble prêt

Locales : Tout semble prêt

LA UNE, POLITIQUE
Les élections locales du 30 juin approchent à grand pas et les préparatifs semblent aller bon train. L’organisation de ces premières élections locales depuis le début du 21e siècle au Togo va bon train. « Les préparatifs sont très avancés, il n'y a rien qui manque. On est prêt pour les élections locales, » a rassuré Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales ce mardi sur une radio locale. Le ministre n’a pas manqué de revenir sur l’importance de l’organisation de ces locales depuis celles de 1987 : « Si nous faisons des élections locales, c'est parce qu'il y a problème avec les délégations spéciales actuelles en place depuis 2001 » a-t-il indiqué. Rappelons que la campagne électorale
La campagne électorale s’ouvre vendredi

La campagne électorale s’ouvre vendredi

LA UNE, POLITIQUE
La campagne électorale pour les locales du 30 juio débutera vendredi prochain pour deux semaines. Pour pouvoir passer dans les médias publics, les partis doivent avoir au moins 50% de candidats positionnés dans les 117 communes à pourvoir. UNIR (majorité présidentielle), l’ANC et la coalition des 7 partis de l’opposition remplissent ces conditions. En revanche, ce n’est pas le cas pour l’UFC et le CAR. La campagne aura lieu sur les antennes de la TVT, de Radio Lomé et dans Togo Presse, le quotidien national. Plus de 11.000 candidatures ont été reçues par la Commission électorale (Céni).
Locales : des listes invalidées, tout n’est pas fini !

Locales : des listes invalidées, tout n’est pas fini !

LA UNE, POLITIQUE
La liste des candidats en lice aux élections locales sont connus depuis ce mercredi. Toutes les listes n’ont pas été validées par la cour suprême. Dans le lot des listes invalidées, deux candidats, pas des moindres en font partie. L’ancien ministre de la décentralisation, Pascal Bodjona avec ‘Ensemble pour le Togo’ a vu sa liste invalidée de même que Eric Dupuy, une des listes de l’ANC dans le Golfe. Cependant tout ne semble pas être fini pour ces listes invalidées qui peuvent être revues et régularisées. « Nous sommes en train de prendre des dispositions pour qu’aujourd’hui nous ayons les listes rejetées avec les motifs. S’il est possible qu’on puisse régulariser ces listes, on le fera pour que tout se passe dans la paix et dans la légalité. Nous sommes en train de faire tout p
Locales : candidature de E-Togo, Pascal Bodjona dans l’ennui

Locales : candidature de E-Togo, Pascal Bodjona dans l’ennui

LA UNE, POLITIQUE
La liste de Pascal Bodjona pour les locales prochaines ne semble pas rouler sur des roulettes. Elle rencontre déjà des heurts sur la voie. Elle fait face à des ennuis judiciaires. Ensemble pour le Togo, liste conduit par l’ancien ministre de l’administration territoriale pour ces élections locales n’est pas bien accueillie. Elle serait taxée de plagiat de la part d’une association du nom de ‘Ensemble le Togo’. Pascal Bodjona, tête de liste de ‘Ensemble pour le Togo’ est dans l’ennui car ayant reçu deux assignations dans la journée d’hier à comparaitre devant deux juridictions différentes dans cette affaire de plagiat. La première peu avant midi à comparaître dans l’après-midi devant le tribunal de première instance de Lomé et la seconde vers un peu plus tard dans la soirée (18h30)
 »Espérance pour le Togo » reporte sa marche sur le 08 juin

 »Espérance pour le Togo » reporte sa marche sur le 08 juin

LA UNE, POLITIQUE
Le mouvement des forces vives ‘Espérance pour le Togo’ après le refus de la marche du samedi 1er juin reporte cette dernière sur ce samedi 08 juin. Espérance pour le Togo a voulu organiser une marche pacifique et silencieuse ce samedi 1er juin pour dénoncer les violations répétées du droit d’expression et de manifestation dans le pays. Mais cette marche s’est vu refuser par la délégation spéciale de la commune de Lomé avec pour motif que l’association ne dispose d’aucune base juridique légale. Face à ce refus, le mouvement des forces vives Espérance pour le Togo n’abdique pas. Après une rencontre avec les responsables de la ville leur justifiant l’existence légale de leur mouvement, la coordination de ‘Espérance pour le Togo’ reporte la marche sur le samedi prochain, le 08 juin. R
Locales : 11.447 candidats en lice

Locales : 11.447 candidats en lice

LA UNE, POLITIQUE
11.447, c’est le nombre de candidatures enregistré par la commission électorale nationale indépendante CENI, pour les locales du 30 juin prochain. Ils sont au total 11.447 candidats à se présenter pour les élections locales pour 1527 postes de conseillers municipaux à pourvoir. La CENI a enregistré 643 listes de candidats présentées par 18 partis politiques, 4 regroupements de partis politiques et 96 listes d’indépendants. Ces statistiques données par la CENI  sont provisoires puisqu’il revient à la cour suprême de valider les dossiers. « A ce stade, conformément aux dispositions du code électorale, la CENI attend la validation des listes  par la chambre administrative de la Cour suprême  pour procéder, à travers les CELI, au tirage au sort en vue du positionnem