SANTE

Cancer du sein : campagne de dépistage gratuit

Cancer du sein : campagne de dépistage gratuit

SANTE
Depuis vendredi et jusqu’au 18 novembre une campagne gratuite de dépistage du cancer du sein est organisée dans les hôpitaux publics. Dans les cliniques privées, une ristourne de 50% sera accordée. 4000 femmes meurent par an au Togo. Beaucoup auraient pu être sauvées si un dépistage précoce avait été réalisé. Le cancer du sein est le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes à travers le monde, autant avant qu’après la ménopause. Une femme sur 9 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie et 1 femme sur 27 en mourra. Le plus souvent, le cancer du sein survient après 50 ans. Le taux de survie 5 ans après le diagnostic varie de 80 % à 90 %, selon l’âge et le type de cancer. Le nombre de personnes
Projet MUSKOKA : Des ambulances au profit de trois centres de santé

Projet MUSKOKA : Des ambulances au profit de trois centres de santé

SANTE, SOCIETE
Jeudi 10 Octobre 2019. Trois (3) nouvelles ambulances ont été remises aux formations sanitaires de Tohuoun dans le Moyen-Mono, Danyi et Badou, dans la Région des plateaux. L’Objectif, c’est de renforcer le dispositif d’évacuation des patients. D’un coût total de 69.201.000 FCFA, le don de ces nouvelles ambulances s’inscrit dans la droite ligne du projet MUSKOKA, un projet d’amélioration de la santé maternelle et néonatale dans les Régions Maritime et des Plateaux. Elles doivent permettre une meilleure organisation de la prise en charge des urgences sanitaires. Notamment les urgences obstétricales. Le même projet a permis la remise à l’Etat de l’ambulance de Kougnohou, toujours dans les plateaux, pour un montant global de 1.700.000 FCFA. Couvrant 22 structures sani
Hors prescription, point de salut

Hors prescription, point de salut

SANTE
L’Ordre des pharmaciens (ONPT) part en guerre contre l’automédication. Du petit rhume à des pathologies plus graves, de nombreux Togolais sont persuadés qu’il peuvent se soigner eux mêmes. Grave erreur. ‘Le médicament n’est pas un produit de consommation ordinaire. Il est prescrit par un médecin et est délivré par un pharmacien’, rappelle Koundé Innocent Kpéto, le président de l’ONPT. Penser que de l’aspirine ou du paracétamol – en vente libre – n’ont pas d’effets secondaires, c’est une mauvaise analyse. Idem pour d’autres catégories de médicaments. Le rôle des pharmaciens n’est pas seulement de vendre, mais de conseiller les clients. A cette problématique de l’automédication s’ajoute une autre menace, celle de la consommation de contrefaçons. Près de la moitié d
Les faux médicaments, un risque pour la santé

Les faux médicaments, un risque pour la santé

LA UNE, SANTE
Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an. Pas vraiment une surprise. Les faux inondent les marchés au grand dam de l’Ordre des pharmaciens qui estime que 40% des médicaments vendus au Togo sont des contrefaçons. A son initiative, une campagne d’information aura lieu du 23 au 26 août. Thème de cette 5e édition : ‘Les faux médicaments, un risque pour la santé'. Près de la moitié des médicaments vendus en Afrique sont des faux.  Des contrefaçons fabriqués principalement en Asie. En dépit de l’existence d’un système de surveillance, il s’avère très difficile de lutter contre ce fléau. Republicoftogo
La morgue du CHU Sylvanus Olympio rouvrira le 1er août prochain

La morgue du CHU Sylvanus Olympio rouvrira le 1er août prochain

SANTE
Un après sa fermeture pour des travaux de réhabilitation, la morgue du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio (CHU-SO) va rouvrir à partir du 1er août 2019. L’annonce a été faite par communiqué ce jeudi, par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Mustafa Mijiyawa. Les travaux ont été entrepris dans le cadre de la réhabilitation et de l’équipement des structures sanitaires engagées par le gouvernement dans une démarche contractuelle. La nouvelle infrastructure aura une capacité d’accueil de plus de 300 places, contre 250 auparavant. Le coût des travaux est estimé à plus de 435 millions FCFA. Republiquetogolaise
Reprise des discussions avec le Premier ministre

Reprise des discussions avec le Premier ministre

SANTE
Gilbert Tsolenyanu, le secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), commençait à s’impatienter. Il n’avait aucun retour des pouvoirs publics sur un document élaboré conjointement concernant la modernisation du système de santé et l’amélioration des conditions de vie et de travail des personnels. Les discussions reprendront en début de semaine prochaine avec le Premier ministre. ‘J’espère que ces pourparlers permettront d’aborder les questions de fond afin de parvenir à un accord rapide’, a déclaré mercredi M. Tsolenyanu qui exprime sa confiance quant à l’issue de ce dialogue. Cinq points majeurs sont contenus dans le document remis au chef du gouvernement le 20 février dernier après dix mois de travaux.  Il s'agit, notamment, d
Le gouvernement n’a pas l’intention de mettre le dossier sous le boisseau

Le gouvernement n’a pas l’intention de mettre le dossier sous le boisseau

LA UNE, SANTE
Un document élaboré conjointement il y plusieurs mois par le gouvernement et les personnels de santé dresse un état des lieux du secteur. Un diagnostic précis et des traitements adaptés pour parvenir à un système de santé efficace. Gilbert Tsolenyanu,  le secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) attend un retour des officiels. Mais il commence à s’impatienter.  ‘Dire qu'il faut prier pour que les choses avancent, c'est se tromper et moi je ne prie plus pour ça. Il faut de la bonne volonté de tous les côtés’, a-t-il confié lundi. Il demande au Premier ministre, Komi Sélom Klassou, de donner un coup d’accélérateur. Certes, précise Gilbert Tsolenyanu, les ponts ne sont pas coupés avec les pouvoirs publics, mais il veut maintenant
Don de sang, Damien Mama pour l’exemple

Don de sang, Damien Mama pour l’exemple

LA UNE, SANTE
Depuis un certain moment, le centre national de transfusion sanguine sonne la sonnette d’alarme pour le manque cruel de sang. Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des donneurs de sang (célébrée chaque 14 juin), Damien Mama, le représentant du Système des Nations Unies (SNU) au Togo, a voulu donner l’exemple en se rendant ce lundi dans au centre national de transfusion sanguine (CNTS). Outre le représentant  du SNU, des chefs d’agence, ses collaborateurs du SNU ainsi que le personnel du ministère de la santé ont également suivi l’exemple en faisant don de leur sang, « un geste de solidarité pour sauver des vies au Togo » a souligné M. Mama Damien Mama a profité de l’occasion pour lancer un appel aux donateurs ‘C'est un geste vital et j’encourage t
Amplify PF, pour le renforcement des services de planification familiale

Amplify PF, pour le renforcement des services de planification familiale

LA UNE, SANTE
En vue d’une prestation de qualité des services  de santé, le ministre de la santé et de l’hygiène publique,  Pr Moustafa Mijiyawa  a procédé ce mardi au lancement officiel du projet ‘Amplify PF’, un projet sous-régional qui apportera un appui de qualité aux districts sanitaires afin d’améliorer les prestations des services de planification familiale. Ce projet vise également à élargir  l’accès et l’utilisation des services de planification familiale de qualité, en faveur du bien-être de la mère et de l’enfant et de la capture du dividende démographique. « Ce projet va soutenir les actions en matiere de prestation de services et aidera les pays à mieux coordonner les interventions en matiere de planification familiale. Le projet Amplifly PF va appuyer le min
Le Togo manque de sang

Le Togo manque de sang

LA UNE, SANTE
Le Togo manque cruellement de sang. La situation est alarmante depuis un certain moment. La situation n’a pas changé malgré les appels aux dons de sang lancés par le centre national de transfusion sanguine (CNTS). L’année dernière la CNTS a collecté 36000 poches de sang, une offre deux fois plus bas que la demande, les besoins étant estimés à 50.000 poches par an. Néanmoins le centre ne cesse de toujours lancer l’appel aux donneurs. Il se tourne désormais les jeunes, car ils comprendraient mieux la situation. Beaucoup de togolais n’ont pas encore cette culture du don de sang ce qui conduit d’autres à la concevoir comme un échange monétaire. Le manque de sang pourrait causer de nombreuses pertes en vies humaines. Le sang est vital pour sauver des vies, de soigner de nombreuses ma
Translate »
WhatsApp chat