SECURITE

Le port des tenues militaires par des civils interdit

Le port des tenues militaires par des civils interdit

LA UNE, SECURITE, SOCIETE
Le gouvernement, à travers un communiqué rendu public ce mardi 3 Septembre 2019, interdit le port et la commercialisation des tenues militaires sur le territoire national. Il s’agit d’une mesure visant à garantir la sécurité dans le pays, selon les autorités togolaises. Cette décision, prise conjointement par les ministères de la Sécurité et de la Protection Civile, de l’Économie et des Finances et celui du Commerce de l’Industrie, du Développement du secteur privé, de la Promotion et de la consommation locale résulte d’un constat concernant le port illégal des tenues militaires favorisé par l’importation. « Il a été constaté depuis un certain temps, le port illégale de tenues militaires, notamment des rangers et treillis par des individus n’appartenant pas au corps mil
Vers le marquage des armes légères et de petits calibres

Vers le marquage des armes légères et de petits calibres

SECURITE, SOCIETE
Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a réceptionné ce mercredi 13 août 2019 à Lomé, des machines de marquage d’armes afin de palier au problème de prolifération des armes légères et de petits calibres sur le sol togolais. Ce projet mis en œuvre avec le concours du Centre Régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) et l’appui financier du japon, s’inscrit dans le cadre du programme d’Assistance pour la Sécurité Physique et la Gestion des Stocks, le Marquage des Armes Légères et de Petit Calibre ainsi que leurs Munitions et la Destruction des stocks obsolètes au Togo. « La stabilité et la sécurité sont des conditions indispensables pour le développement économique de chaque pays, notamment au Togo. Le Japon veut contribue
Cour d’assises de Lomé: Accusé de trafic international de drogue, un Cap-verdien plaide coupable

Cour d’assises de Lomé: Accusé de trafic international de drogue, un Cap-verdien plaide coupable

LA UNE, SECURITE
Le Cap-verdien Semedo Lopès Admilson, 27 ans, impliqué dans une affaire de trafic international de drogue à haut risque, plaide coupable. La Cour d’assises dans son audience de ce lundi 15 juillet le condamne à 10 ans de prison avec un million de FCFA d’amende. L’un des dossiers importants jugés en ouverture des audiences publiques de la Cour d’assise, ce lundi 15 juillet à Lomé, reste celui lié au trafiquant Semedo Lopès Admilson. Ce Cap-verdien accusé de trafic international de drogue plaide coupable. Sa peine est amoindrie : il écope de 10 ans de prison et doit s’acquitter d’une amende d’un million de FCFA. Le sieur, âgé de 23 en 2015, était arrêté cette année-là à l’aéroport international de Lomé en provenance de la ville de Sao Paulo au Brésil. Alors qu’il y était en transit
Le ministre de la sécurité fait le point sur la situation sécuritaire au premier semestre 2019

Le ministre de la sécurité fait le point sur la situation sécuritaire au premier semestre 2019

LA UNE, SECURITE
(Togo Officiel) - Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehane, a présenté ce mardi 09 juillet lors d’une conférence de presse, le bilan de la situation sécuritaire au premier semestre de l’année en cours. Selon le ministre, on note au cours des six premiers mois de l’année, 40 cas de braquages ayant occasionné 04 morts, 18  blessés et une somme totale de 142 millions FCFA emportée. Le bilan fait également état de 32 vols à main armée dont 04 déjoués, mais qui ont causé tout de même 06 blessés et 4 millions FCFA dérobés, en augmentation par rapport à l’année précédente à la même période. Le rapport déplore par ailleurs une soixantaine de cas d’assassinat, 8 cambriolages et 6 conflits communautaires. Concernant l’usage de stupéfi
Un nouveau braquage ce mercredi 08 mai à Tokoin

Un nouveau braquage ce mercredi 08 mai à Tokoin

LA UNE, SECURITE
On dénombre encore un nouveau braquage ce mercredi 08 mai  dans la ville de Lomé. Le coup s'est produit cette fois-ci dans le quartier de Tokoin Soted. Rien a changé quant au mode opératoire. Les malfaiteurs ont tiré en l'air et ont semé une panique générale avant de prendre le butin et s'en fuir par la suite. " Ils étaient armés. Une fois arrivés au niveau de la victime, ils l'ont giflé avant d'ouvrir le feu" a déclaré un témoin de la scène. Aucune perte en vies humaines n'est à déplorer mais les malfaiteurs auraient emporté une somme de 15 millions de Fcfa. Cette situation d'insécurité devient de plus en plus intenable surtout dans la ville de Lomé. Les forces de l'ordre et de sécurité doivent réagir. La vigilance est de mise.
Togo: Braquage à Amoutiévé, des millions de Fcfa emportés.

Togo: Braquage à Amoutiévé, des millions de Fcfa emportés.

LA UNE, SECURITE
Un braquage s'est produit ce mercredi 06 mars 2019 au quartier d'Amoutiévé à Lomé. Les malfaiteurs ont emporté selon les témoins de l'incident 400 millions de Fcfa. La victime aurait effectué une opération bancaire à l'agence Ecobank  du Grand marché et se dirigeait vers l'aéroport de Lomé. Mais arrivé au quartier Amoutiévé, sa voiture a été stoppée par des individus armés qui  ont procédé à leur coup. Pas de perte en vies humaines. Plusieurs zones d'ombre restent à élucider sur cet énième incident qui se multiplie au Togo. Comment un individu peut-il circuler avec une telle somme d'argent? Nous y reviendrons.
Togo:Une Agence Nationale de Cyber-Sécurité créée.

Togo:Une Agence Nationale de Cyber-Sécurité créée.

SECURITE
C'est l'une des principales décisions qui sont sorties du conseil des ministres d'hier 13 février 2019. La création d'une agence nationale de cyber-sécurité. Réuni hier en conseil des ministres délocalisé sur la ville de Tabligbo, le gouvernement a adopté un décret portant  attributions, organisation et fonctionnement de l’Agence nationale de la cyber-sécurité. Pour le gouvernement: "La mise en œuvre de la stratégie nationale de développement des TIC entreprise par le Gouvernement, doit être accompagnée d’une réforme du cadre juridique et surtout institutionnel en vue d’assurer un renforcement de la sécurité et de la confiance dans le domaine du numérique". C'est dans cette optique qu'il faut aussi comprendre le vote par l'Assemblée Nationale de la loi n° 2018-026 du 7 décembre 20
Togo/Le gouvernement annonce la création de tribunaux militaires.

Togo/Le gouvernement annonce la création de tribunaux militaires.

SECURITE
Les enquêtes et sanctions internes ne suffiront plus dans le cadre des bavures commises par les forces de l'ordre et de sécurité et de défense au Togo.Le gouvernement togolais veut aller plus loin par la création des  tribunaux militaires pour connaitre ds faits et actes commis ou subis par des gendarmes, policiers et militaires dans l'exercice de leurs fonctions. C'est ce que le Premier Ministre Selom Klassou a promis lors de sa Déclaration de Politique Générale le 25 janvier dernier à l'Assemblée Nationale.Ce projet fait partie intégrante du Plan National de Développement (PND) qui rassemble les orientations politiques du gouvernement togolais. Même les agents pénitentiaires répondront de leurs actes devant cette juridiction."Les fonctionnaires de l’administration pénitentiaire qui se
Togo/Remise d’épaulettes à plus de 250 nouveaux policiers.

Togo/Remise d’épaulettes à plus de 250 nouveaux policiers.

SECURITE
Ils sont au nombre de 255 à rentrer officiellement dans le rang de la Police Nationale Togolaise. La cérémonie de remise d'épaulettes s'est déroulée hier mardi 29 janvier 2019 à l'Ecole Nationale De Police de Davié et a été présidée par le ministre en charge de la Sécurité et de la Promotion Civile,le Général Yark Damehane. C'est au total 108 commissaires de police et 147 Officiers de police, issus de la promotion "Général Gnassingbé Eyadema" qui se sont vus remettre leurs épaulettes par le ministre, constatant ainsi leur entrée dans la grande famille de la Police Nationale Togolaise à l'issue d'une formation pluridisciplinaire de deux ans.Ils forment la première promotion sortie de la toute nouvelle Ecole Nationale de Police de Davié créée le 08 décembre 2016 par l'Etat togolais avec l
Dapaong/entre Dr Kampatib et le ministre Yark: qui dit vrai?

Dapaong/entre Dr Kampatib et le ministre Yark: qui dit vrai?

SECURITE
La ville de Dapaong située à 650 km au nord de Lomé a connu des échauffourées mercredi et jeudi entre les forces de l'ordre et de sécurité et les populations notamment les conducteurs de taxi motos. A l'origine, la mort d'un taxi moto causée à la suite d'une course poursuite qu'il aurait eu avec les forces de l'ordre et de sécurité et qui l'aurait entraîné dans un caniveau. Il y a t-il eu de mort? Combien de personnes sont blessées? Nous vous proposons  de suivre les versions de Dr Kampatib François, ancien député du parti ADDI de Dapaong et du ministre de la sécurité  Yark Damehame. La rédaction.Video/icilome.
Translate »
WhatsApp chat