Le Togo anticipe l'inévitable

Le Togo anticipe l’inévitable

ENVIRONNEMENT

Le Togo n’est pas un gros pollueur ; il subit les effets du changement climatique sans en être véritablement l’un des artisans.

Il n’empêche. Les pouvoirs publics veulent mettre tout en œuvre pour limiter les effets dévastateurs.

Thiyu Essobiyou, le directeur de l’Environnement, indique que de nombreuses initiatives sont en cours.

La politique de reboisement tout d’abord. Il y a également le vaste projet d’électrification solaire en faveur des zones rurales.

On peut également le citer le combat contre l’utilisation des sacs plastiques non recyclables et un engagement à mettre sur pied une stratégie de gestion des déchets.

Dans ce difficile combat, le Togo peut compter sur l’Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC+) une initiative phare de l’Union européenne qui aide les pays les plus vulnérables à relever le défi du changement climatique. 

Lancée en 2008 avec des projets pilotes dans seulement quatre pays, elle est aujourd’hui devenue une initiative climatique majeure qui, à ce jour, a financé plus de 80 projets d’envergure nationale, régionale et internationale en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes et dans le Pacifique.

Republicoftogo