Monseigneur Kpodzro : La cour doit annuler l’investiture de Faure Gnassingbé

0
222
Monseigneur Kpodzro : La cour doit annuler l'investiture de Faure Gnassingbé

Après presque 1 mois de prestation de serment du Président de la République, l’archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Kpodzro Philippe Fanoko ne baisse pas la garde. Dans un discours prononcé ce jeudi 28 mai, le prélat nonagénaire menace et demande à la cour d’Aboudou Assouma d’annuler la prestation de serment de Faure Gnassingbé. Est-ce encore possible?

La demande de Monseigneur Kpodzro tient à un seul motif, il réitère simplement sa ferme conviction de la victoire de son candidat Agbéyomé Kodjo lors de l’élection présidentielle du 22 février 2020. Le vieux de plus de 90 ans souhaite vivement voir l’alternance au Togo avant de partir un jour dans l’au-delà.

« Des évêques, des prêtres, des leaders de la société civile, des diplomates, des personnalités étrangères, et une large frange du peuple togolais reconnaissent, certains à bas bruit, et d’autres à haute et intelligible voix, que le véritable vainqueur du scrutin présidentiel du 22 février 2020 est bel et bien le Dr Kodjo », a lâché le prélat Kpodzro.

« Je demande à la honte cour, pardon, à la haute cour d’annuler le parjure blasphématoire de serment qu’elle a reçu le 3 mai dernier dans une défiance totale de Dieu et du souverain peuple togolais, pour permettre au véritable président de la République, démocratiquement élu, de se soumettre à ce rituel afin qu’il prenne fonctions le plus rapidement possible dans l’intérêt supérieur de la nation », a t-il poursuivi.

L’ancien président du Haut Conseil de la République intime l’ordre aux magistrats de la cour constitutionnelle d’annuler le serment de Faure Gnassingbé, sous peine de sanctions divines. Il réclame également la libération sans conditions des membres de la dynamique Kpodzro, qui croupissent toujours dans les locaux de la prison civile de Lomé. Par ailleurs, Kpodzro a dénoncé les bavures policières constatées ces derniers jours, qui ont entraîné des morts.