Occupation anarchique des voies publiques, le maire Aboka lève le ton

0
88

Il n’est pas rare de voire sur les voies publiques de Lomé, des étalages, engins mal garés, occupation qui emportent le passage piéton et parfois occuper la chaussée. Le maire de Golfe 5 (Aflao-Gakli), Aboka Kossi après le tour de la commune ce mercredi, entend mettre fin à ces pratiques peu civiques dans son espace territoriale.

« Nous allons appliquer la loi. Ceux qui ont pris des boulevards pour en faire leur propriété privée seront sanctionnés. Nous n’allons pas laisser ces comportements inciviques durer car ce sont des dangers auxquels sont exposés nos concitoyens », a martelé M. Aboka Kossi.

Rappelons qu’Aboka Kossi, étant un homme de terrain, n’est pas resté dans son bureau pour tenir cette déclaration. L’autorité municipale de Golfe 5 a fait le tour des grandes artères de sa commune mercredi et c’était déclare Aboka, regrettable dans les environs de Djidjolé, à Tosti ou à Agbalépédo ou à Avédji, les trottoirs sont occupés, soit par des étalages de boutiques, bars, restaurants ou par des tas de graviers et sable.

Ces comportements d’incivilité obligent les piétons à marcher sur la chaussée. Mais les stationnements anarchiques des engins sont aussi à déplorer. Beaucoup de personne ignorant le danger, le maire a mobilisé des jeunes avec des moyens sonores pour sillonner toute la commune et sensibiliser les populations. L’occupation illégal des espaces publics est passible de peines d’amendes selon la loi togolaise.