CULTURE

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Reading Time: 1 minute

Les vestiges de la ville d’Aného pourraient être réhabilitées pour développer le tourisme et créer ainsi des emplois.

Le projet est estimé à 700 millions de Fcfa par Soguibabe Kombate, auteur d’une thèse de doctorat sur ce thème.

‘Il y a une faible intégration de la culture dans les politiques publiques de développement local urbain au Togo’, regrette-t-il.

Reste à trouver les fonds nécessaires. Il espère trouver un appui auprès de l’organisation internationale de la Francophonie (OIF), de l’Unesco et de généreux donateurs.

Située dans la préfecture des Lacs, Aného (50km de Lomé) la ville tricentenaire a été le centre historique de la traite des Noirs, mais aussi la capitale du Togo à deux reprises, de 1886 à 1897 et de 1914 à 1919 en tant que quartier général de l’administration allemande.

La beauté du paysage de cette ville réside dans sa proximité avec l’océan, sa dépression lagunaire captivante et son plateau à faible pente.

Aného est située à 2km de la frontière béninoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *