Armées togolaises : La disparition mystérieuse d’un haut gradé

0
397

Une triste nouvelle pour les Forces Armées Togolaises : la disparition mystérieuse d’un haut gradé. Le Lieutenant-Colonel Bitala Madjoulba, chef corps du 1er Bataillon d’Intervention Rapide, est retrouvé mort dans son bureau ce lundi matin. Les Forces Armées Togolaise sont donc en deuil, durement touchées par cet événement. Les circonstances réelles de cette mort restent à vérifier.

Il faut rappeler que lieutenant-Colonel Madjoulba a été placé à la tête de la bataillon d’intervention rapide depuis 2014. Il commande donc une bataillon de plus de 5000 hommes.

« Il s’agit d’un assassinat puisque ayant été poignardé au cou » écrit le président de l’UFP Loïc Lawson sur son compte tweeter. Il aurait été donc poignardé au cou et le corps retrouvé ce matin dans son bureau. Pour l’instant, il serait trop prématuré d’identifier le ou les responsables de cet assassinat volontairement commis.

Les Forces Armées Togolaises viennent d’être frappées alors par un grand malheur, un vrai coup dur pour l’armée, qui vient de perdre un des plus valeureux hommes. Dans le cas d’espèce, la victime n’a pas succombé sur un champ de bataille mais plutôt assassiné dans son propre bureau ; un acte donc très tragique et douloureuse, difficile à supporter par non seulement les forces armées mais aussi toute la nation togolaise. Que son âme se repose en paix.
Evidemment les investigations se poursuivent pour apporter plus de lumière sur cette affaire.