Brigitte Adjamagbo-Johnson confiante que la « CEDEAO ne se trompera pas »

LA UNE POLITIQUE

La crise politique s’enlise. Des émissaires de la CEDEAO ont rencontré le samedi 2 juin dernier les protagonistes. L’institution sous-régionale se prépare pour rendre publique une feuille de route le mois prochain. La Coordinatrice de la Coalition des 14 reste confiante.

Mme Brigitte Kafui Adjamgbo-Johnson, Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), parti membre de la Coalition des 14 partis de l’opposition, a passé au peigne fin l’actualité politique du Togo.

Ce que l’on retient c’est que l’opposante (voire la coalition) reste déterminée plus que jamais pour obtenir l’alternance au sommet de l’Etat. Mais comment ? La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest se prépare à imposer aux acteurs politiques togolaise sa feuille de route de sortie de crise au cours de son sommet prévu dans la capitale togolaise en juillet prochain.

« Mon pays le Togo reste le seul pays de la sous-région où il n’y a pas encore eu alternance pacifique après 51 ans d’indépendance », fustige-t-elle dans les colonnes de La Manchette N°020 de ce matin.

« Moi je suis confiante, la CEDEAO ne se trompera pas et je ne crois pas que les autres présidents élus proprement, prendront le risque de rallumer un brasier dans la sous-région, alors que d’immenses tâches nous attendent pour faire reculer la misère et la pauvreté partout dans la sous-région », martèle l’ancienne enseignante de droit à l’Université de Lomé.

Le rendez-vous de juillet s’annonce donc très délicat.

A.H.

Laisser un commentaire