CEDEAO : vers le renforcement de l’assistance administrative et la coopération douanière entre États membres.

0
10

 A Abuja, ce mercredi 5 septembre 2018, les experts douaniers de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont achevé une réunion de trois jours consacrée à l’examen et à l’adoption d’un projet de loi supplémentaire.

Ce projet de loi supplémentaire porte sur l’assistance administrative mutuelle et la coopération entre les administrations douanières des États membres.

Il devrait renforcer celui déjà existant, signé par la Cedeao le 29 Mai 1982, sous la dénomination « Protocole A / P5 / 5/82 intitulé Convention relative à l’assistance administrative mutuelle en matière douanière ». Un protocole qui ne traite que des questions du tarif extérieur commun (TEC) de la Cedeao et des autres politiques douanières mises en place pour faciliter le commerce interrégional.

Pour le Togolais Tei Konzi (photo), Commissaire de la Cedeao pour le commerce, les douanes et la libre circulation, la nouvelle mouture prendra en compte des problèmes tels que le terrorisme, le blanchiment d’argent et la criminalité transfrontalière.

Le  président du comité des experts, le Nigérian Victor David Dimka, a, pour sa part, affirmé que « la réunion offre à la Cedeao l’occasion de revoir sa procédure, ses réalisations et ses défis en vue de lubrifier les domaines rouillés de notre assistance et coopération administratives ».

La démarche de réforme et d’amélioration de la coopération douanière entre les Etats membres de l’organisation sous régionale est accompagnée par des partenaires occidentaux, notamment la GIZ (Agence de Coopération internationale Allemande).