COVID-19 : Le dispositif de dépistage au CHU Sylavanus Olympio est à revoir

0
235
COVID-19 : Le dispositif de dépistage au CHU Sylavanus Olympio est à revoir

L’affaire des deux patientes testées positives au Coronavirus des heures après leur admission au CHU Sylavanus Olympio, continu d’agiter la toile. Le sujet relance la polémique autour de l’efficacité du dispositif de dépistage dans les centres de santé pour la simple raison que le personnel soignant n’a pu détecter à temps que les malades étaient porteuses du COVID-19.

Pour bon nombre d’observateurs, il est évident que le dispositif de dépistage au COVID-19 dans les centres de santé au Togo, présente un dysfonctionnement. Un patient n’est soumis au test de dépistage du coronavirus que si ce dernier manifeste les symptômes de la maladie, selon les autorités sanitaires.

D’emblée, le corps médical est exposé à un risque de contamination très élevé. A juste titre, le personnel soignant qui, dans un premier temps, a pris en charge les deux femmes testées positives au COVID6-19, sont placés en quarantaine.

Aussi, faut-il préciser que le personnel du corps médical au CHU Sylavanus Olympio qui a été en contact avec ces dernières, a également été en contact avec d’autres patients, ce qui laisse présager un grand nombre de cas suspects relatifs à la pandémie.

Les autorités sanitaires sont donc interpellées pour un renforcement du dispositif de dépistage du coronavirus dans les centres de santé du pays. Surtout que le lot des personnes testées positives continu son ascension.

Icilome