COVID-19 : Un dimanche pas comme les autres, les églises vides

0
10
COVID-19 : Un dimanche pas comme les autres, les églises vides

Les Togolais n’ont pas vécu un dimanche comme celui qu’ils vivent aujourd’hui. Dans ce pays, personne ne peut imaginer qu’un tel jour les églises seront vides. Mais c’est ce qui se passe. Le coronavirus a confiné tout le monde chez lui.

Avec les mesures prises par le gouvernement pour limiter la contamination et la propagation du COVID-19, les confessions religieuses ont également décidé de fermer leur église. Que ce soient les Assemblés de Dieu, les Pentecôtistes, les Eglises presbytériennes ou encore les Catholiques, tous sont restés à la maison en ce jour dédié au Seigneur.

Les paroisses sont vides. Les fidèles absents. A la place des sons de la guitare, du piano ou de la batterie accompagnés des chants des fidèles, ce sont les bruits des moteurs de quelques véhicules ou motos qu’on entend dans les quartiers. Ces quartiers qu’on appelle les « petits Vatican » du Togo n’ont pu connaitre les vacarmes de dimanche.

Pour ces églises qui se sont donné les moyens, c’est sur les réseaux sociaux, notamment facebook et youtube qu’elles ont donné rendez-vous à leurs fidèles qui ont suivi les cultes et les messes. La plupart des fidèles catholiques de Lomé ont vécu les célébrations eucharistiques en direct à travers les ondes de Radio Maria.

Dans certaines églises, des numéros flooz ou tmoney ont été donnés aux fidèles qui peuvent envoyer leurs offrandes ou dîmes.

Tout compte fait, c’est un dimanche particulier qu’ont vécu les Togolais, surtout à Lomé. Visiblement, la situation restera telle si la propagation du coronavirus continue avec le rythme actuel.

Icilome