Des chrétiens recommandent l’implication de « Dieu » dans la crise politique

0
13

Ce n’est un secret pour personne. Le Togo cherche un messie pour sortir de la crise politique qui l’a pris en otage depuis août 2017. Ce messie ne se trouve qu’auprès de Dieu, selon les responsables de l’Observatoire chrétien pour une démocratie apaisée et la bonne gouvernance (OCDA/BG). En conférence de presse samedi à Lomé, ils ont proposé une approche divine pour une sortie de crise. Ils ont convié les acteurs politiques à mettre Dieu au centre de leurs actions.

Pour cet Observatoire, c’est inadmissible que Dieu le Créateur soit écarté dans les affaires politiques, alors que la Constitution d’octobre 1992 plébiscitée par le peuple le place au-dessus de toutes les Institutions de la République. C’est impératif que Dieu, « premier responsable du pays », soit impliqué dans la résolution de la crise sociopolitique que traverse le Togo depuis le 19 août 2017.

« En tant que chrétien, nous voulons rappeler au peuple togolais que du moment où il a pris le soin d’impliquer Dieu dans sa Constitution majoritairement par voie référendaire le 14 octobre 1992, celui-ci devient le premier responsable du pays. Cela doit donc avoir de l’influence sur la vie des gouvernés et des gouvernants. Si la population s’approprie cette notion, nous sommes très sûrs de retrouver la paix sociale. Notre Constitution dit que les acteurs politiques doivent s’incliner devant la loi divine. C’est pourquoi nous interpelons leur conscience pour qu’ils mettent plus de l’eau dans leur vin afin que le peuple togolais puisse retrouver la quiétude », a laissé entendre Dr Nouwode Kwassi Adjé, Président de l’OCDA/BG.

Selon ces hommes de Dieu, aucune autorité n’existe lorsqu’elle ne relève pas de la volonté de Dieu. Ainsi, ont-ils exhorté les chefs religieux à outrepasser l’étape des communiqués pour jouer le rôle de conseillers auprès des protagonistes de la crise.

L’OCDA/GB appelle les acteurs politiques au respect mutuel, et les gouvernés à obéir à Dieu à travers la soumission à l’autorité qui est instituée par le Divin.

Par ailleurs, il convie les forces de l’ordre et de sécurité à s’attacher fidèlement à leurs rôles républicains, au lieu de servir l’intérêt d’une seule personne.

Godfrey Akpa