Des écarts à combler

0
11
Des écarts à combler

‘Le Togo a accompli des progrès extrêmement importants dans le domaine de l’éducation en particulier dans la scolarisation au niveau du primaire, la parité entre garçons et filles qui a été atteinte’, a déclaré vendredi  Isselmou Boukhary, le représentant de l’UNICEF à Lomé. 

Selon la plus récente enquête de l’INSEED, le taux de scolarisation atteint 88,6%. Mais les écarts entre le primaire et le secondaire restent très importants, notamment en zone rurale.

L’UNICEF est prêt à aider les pouvoirs publics pour réduire ces disparités, a confié M. Boukhary.

‘Notre engagement est sans faille pour améliorer la situation de l’éducation’, a-t-il indiqué.

Tout un travail est à mener pour expliquer aux familles la nécessité pour leurs enfants de poursuivre des études dans le secondaire. Compte tenu de l situation économique, de nombreux parents préfèrent voir leurs rejetons dans les champs ou au marché plutôt que sur les bancs d’un collège ou d’un lycée.

Republicoftogo