Élection présidentielle 2020 : Vers un retrait du CAR des travaux de la CENI ?

0
13
Élection présidentielle 2020 : Vers un retrait du CAR des travaux de la CENI ?

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) s’apprête-t-il une fois encore à boycotter la prochaine élection présidentielle comme il l’a fait en 2015 ? Ce parti va-t-il décider à faire démissionner son représentant au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’il n’obtient pas gain de cause sur les conditions d’organisation de cette élection ?

Komlanvi Kondo, Coordonnateur national de la jeunesse du CAR a apporté des réponses à toutes ces interrogations mardi 22 octobre dernier alors qu’il était invité sur radio Nana Fm.

Le CAR, a-t-il martelé, est engagé à réclamer les meilleures conditions d’organisation des élections avant d’y aller. « Nous avons encore le temps de préparer ce scrutin et c’est une obligation pour nous tous afin d’éviter le chaos au Togo. Le CAR exige un arrêt du processus électoral afin de mieux l’organiser », a-t-il martelé.

Le parti de Me Yawovi Agboyibo, a-t-il poursuivi, n’est pas dans la logique d’une candidature unique de l’opposition. « Nous pensons qu’il faut des candidatures multiples au sein de l’opposition. Des candidatures multiples mais concertées et dynamiques. L’opposition doit s’organi

ser pour être au cœur du processus. Il faut plusieurs candidatures mais pas de façon anarchique. Ces candidatures doivent être concertées et organisées », a-t-il insisté et de laisser entendre que son parti pourrait démissionner de la CENI si les conditions optimales d’organisation de l’élection présidentielle ne sont pas obtenues.

« Le CAR va réfléchir, si le pouvoir ne veut réellement pas revoir le fonctionnement des institutions de la République notamment le fonctionnement de la CENI, nous serons obligés de prendre une décision dans les jours à venir par rapport à notre maintien à la CENI ou pas », a-t-il indiqué.

Sur la candidature du Président de la République, le CAR n’a pas de partie-pris. Si les réformes étaient allées dans la logique voulue par l’Accord Politique Global (APG), Faure Gnassingbé ne devrait pas être candidat à cette élection, a rappelé M. Kondo. « Mais du moment où les réformes ont été faites sur mesure, c’est cela qui lui permet aujourd’hui d’être candidat. Chaque parti est libre de choisir son candidat. Donc avec Faure Gnassingbé ou pas, ce n’est pas là notre problème », a-t-il laissé entendre.

Me Yawovi Agboyibo est-il le candidat naturel du CAR à l’élection présidentielle 2020 ? Pour Komlanvi Kondo, partout en Afrique, le président national d’un parti politique est souvent appelé « candidat naturel ». « Donc nous aussi au CAR nous avons notre candidat naturel qui est Me Yawovi Agboyibo. Mais cela ne veut pas dire que c’est obligatoirement lui qui va représenter le parti. On va se concerter et voir s’il y a quelqu’un de mieux placé qui peut être le porte flambeau du parti », a-t-il tranché.

Icilomé