Honorable Gerry Taama : « Ce virus va nous tuer de faim… »

0
110

Le président du parti Nouvel Engagement Togolais (NET) Gerry Komandega Taama relativement à cette situation de covid-19, voit le mal venir de loin et prévient d’ores et déjà. Pour l’honorable « 241 morts sur nos routes en six mois, contre 16 dans nos hôpitaux à cause du covid, en cinq mois », Taama sur sa page Facebook, trouve qu’il faut laisser vivre l’économie. Autrement dit, lever les restrictions.

Le constat du député est clair, les accidents routiers tuent plus que la covid-19. En comparent les chiffres, c’est totalement le jour et la nuit. Les accidents ont fait 241 morts, alors que la pandémie n’a terrassé que 16 pour le moment. Il faut repenser la manière de gérer la crise, lever les mesures restantes notamment, ouvrir totalement les lieux de cultes et les frontières, tout en insistant sur le respect des mesures barrières.

« Même si chaque décès est une tragédie et qu’un tel décompte est morbide, il n’en reste pas moins qu’il est temps de se poser des questions sur la gestion de cette pandémie. Ce virus va nous tuer de faim et d’autres maladies, avant même de créer une hécatombe », a écrit Gerry Taama sur Facebook.

Et d’ajouter « Nous allons malheureusement être obligés de vivre avec, tout en respectant rigoureusement les gestes barrières. Nos économies doivent revivre, il faut ouvrir les frontières, sous surveillance ».

Rappelons que les frontières togolaises fermées depuis mars pour freiner la propagation du virus corona, ne sont pas encore rouvertes. Les préparatifs se poursuivent pour une ouverture prochaine, même si elle sera progressive. Les responsables des lieux de cultes également plaident pour une réouverture totale. Toutes ces restrictions freinent l’économie togolaise.