32 C
Lomé
samedi, avril 10, 2021

Le 1er Album « NUBU » de L’artiste Afi Sika Kuzeawu dans les bacs dés le 26 Mars Prochain

Must read

« NUBU » , le  1er Album de l’artiste musicienne Togolaise, chanteuse de jazz, joueuse de contrebasse,  Afi Sika Kuzeawu  , sera dans les bacs dès  le 26 Mars prochain sous la bannière du Label suisse  « Unit Records ».

. Truffé de sept titres, « NUBU », en langue Ewe, langue ouest- africaine parlée au Togo, au Ghana et au Bénin, Nubu signifie “autre chose”. L’expression invite à s’ouvrir à de nouvelles opportunités. Se basant sur sa pratique et son expérience de coach du développement personnel, elle intègre son sens de la motivation à la joie de vivre, pour que chaque titre soit un appel à s’ouvrir à des lendemains ensoleillés. Sur l’album, l’artiste à Berne fait appel au pianiste Gianni Guida et au batteur Flo Hufschmid.

Artiste musicienne, compositrice et interprète, Afi Sika Kuzeawu combine subtilement les rythmes, les harmonies, les mélodies et les paroles en une unité aussi facilement accessible que profonde, pour enrichir le genre de l’Afro Jazz de nouvelles facettes. S’inspirant des rythmiques du Togo, son pays d’origine, elle offre par sa musique une expérience d’écoute sensuelle pour tous ceux qui sont prêts à être sur les traces de la texture fragile, et en même temps porteuse d’espoir de notre monde.

Son parcours musical commence par sa rencontre avec la contrebasse, son instrument de prédilection et ses premières inspirations spontanées de mélodie, qui la conduisent à la Haute école des arts de Berne où elle étudie la musique jazz . De ce premier grand amour avec les cordes et les notes, naissent ses premières compositions.

 “ Je suis arrivée à la contrebasse à travers des événements successifs, éloignés les uns des autres ; Ce que j’aime sur cet instrument, c’est d’abord son boisé ; c’est comme la nature qui chante. Puis il y a les vibrations qui traversent mon corps et qui m’apaisent. Pour moi qui fais aussi de la danse, la contrebasse est une sorte d’ancrage qui me permet d’engager mon corps entier. Et ensuite, j’ai la possibilité de transférer ma danse interne rythmée dans cet instrument » nous a-t-elle confié l’artiste .

 Très tôt, j’ai pris l’habitude dit-elle à écouter la basse dans toutes les chansons qu’elle entendais. « Adolescente déjà, je discutais avec mon grand frère sur nos musiques préférées, et il me posait des questions sur les lignes de basse. Il m’a poussée à affûter ma sensibilité à la basse. Avec cela, j’ai compris que mon lien avec la contrebasse remontait aussi à mes premières sensibilités musicales, lorsque je décortique avec curiosité et quelques rudiments musicaux, les notes pour isoler les lignes de basse » a ajouté L’artiste .

En tant que soliste, Afi Sika Kuzeawu est un tout harmonieux, chantant et s’accompagnant à la basse acoustique. Un univers plein de mysticisme où elle chante et joue son être authentique.

Après une enfance et une jeunesse au Togo, Afi Sika Kuzeawu entreprend des études de sciences économiques et sociales en Allemagne puis en France, avant de s’installer en Suisse.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »