Le convoi présidentiel fait un mort dans un accident dimanche

Le convoi présidentiel fait un mort dans un accident dimanche

faits divers

Qu’est-ce qui se cache derrière les accidents répétés du convoi présidentiel au Togo ? Bien malin celui qui peut répondre à cette interrogation. Mais le drame devient de plus en plus fréquent et appelle à des réflexions. Hier dimanche, c’est une jeune étudiante qui a été victime de ce convoi.

Il était 10 heures ce dimanche matin lorsque Zephania Akator, 19 ans, étudiante en 2e année de FASEG à l’Université de Lomé rentrait à la maison (après une petite course dans le quartier) qui se trouve derrière l’Institut Défitech, sur la route de Hédzranawoé (Lomé).

Elle a malheureusement été tamponnée par un véhicule du convoi présidentiel. Il faut rappeler que Faure Gnassingbé était en route pour l’aéroport international de Lomé où il devrait prendre un vol pour se rendre à Kara.

L’accident s’était produit vers 10 heures. Mais c’est finalement vers 19 heures que les parents ont été informés du décès de leur fille dont le corps, entre-temps, a été déposée à la morgue par des militaires. Une délégation de l’Etat-major, selon les informations, va se rendre à la maison mortuaire ce matin. Cette visite est prévue pour 11 heures.

Le père de la victime, cadre dans une banque de la place, est inconsolable depuis hier.

Les accidents du convoi présidentiel sont réguliers sur la route de Hédzranawoé. Les riverains ont été toujours inquiétés par la vitesse à laquelle se déplace ce convoi. Combien de victimes fera encore le passage de Faure Gnassingbé, de la Présidence à l’aéroport ?

Au moment où on prend des mesures (permis de conduire catégorie A, test d’alcoolémie, etc.) pour limiter les accidents de la route, il est curieux que ce soit le convoi présidentiel lui-même qui fait l’exception à la règle.

Paix à l’âme de Zephania Akator !

Icilomé