‘Le jour où l’ennemi parviendra à frapper, il sera déjà trop tard’

0
10
'Le jour où l’ennemi parviendra à frapper, il sera déjà trop tard'

Faure Gnassingbé s’est rendu lundi à Namoudjoga (préfecture de Kpendjal) où est stationnée une partie des effectifs de l’opération ‘Koudjouaré’ dont la mission est de lutter contre les infiltrations de groupe extrémistes.

‘Le jour où l’ennemi parviendra à frapper le territoire, ça veut dire qu’il sera déjà trop tard’, a prévenu M. Gnassingbé.

‘Notre principale richesse c’est la stabilité et la sécurité, si nous perdons cela tous nos projets de développement seront compromis et remis en cause », a-t-il ajouté.

Le Togo doit sécuriser son territoire face aux menaces venues du Mali, du Burkina Faso et du Niger, mais également du Bénin et du Ghana.

Pour le candidat à la présidentielle, il faut envisager un renforcement des dispositifs permettant de faire face aux nouvelles menaces tout en poursuivant la modernisation des forces de défense et de sécurité.

L’autre priorité est d’assurer une sécurité maritime afin d’éviter les actes de piraterie et les trafics divers.

Faure Gnassingbé encourage une vigilance citoyenne et de relations harmonieuses et de confiance entre les populations et les forces de défense et de sécurité à travers les comités interministériels de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent.

Enfin, pas de combat efficace contre le terrorisme sans dispositif en matière de cybersécurité.

Republicoftogo