Les compagnies aériennes africaines infectées à leur tour

0
29
Les compagnies aériennes africaines infectées à leur tour

Les aéroports africains ferment les uns après les autres. Dakar, Niamey, Douala, Freetown, N’Djamena, Bissau … et tous ceux du Nigeria, sauf Abuja et Lagos.

Dans ce contexte, Asky, la campagne aérienne régionale basée à Lomé, va se retrouver en grande difficulté. 80% de son réseau et même plus risque d’être amputé.

Le Gabon, par exemple, autorise désormais un seul vol hebdomadaire.

Outre la fermeture des aéroports, les passagers africains et étrangers désertent les avions effrayés par l’expansion de la pandémie de coronavirus.

Mais Asky n’est pas la seule victime. Dans la région, Air Ivoire, Arik Air et Air Sénégal sont dans le même pétrin.

Pour le moment, seule Ethiopian Airlines continue d’assurer des liaisons internationales depuis Addis Abeba et son hub de Lomé pour les vols vers les Etats-Unis.

Republicoftogo