La nomination de Claude Le Roy en 2016 avait fait naître l’espoir qu’il revitaliserait les Éperviers en difficulté. Patatras. Les résultats de l’équipe nationale n’ont pas été à la hauteur des attentes suscitées par son arrivée.

Mauvaise stratégie ? Joueurs peu motivés ? Dans l’entretien qui suit le sélectionneur ne cherche pas d’excuses. Il fait le constat de l’échec et travaille à la refondation d’une équipe nationale digne de ce nom.

Republicoftogo.com : Les Eperviers n’ont pas été en mesure de se qualifier à la CAN. Des regrets ?

Claude Leroy : En ma qualité de sélectionneur national,  je suis évidemment triste d’autant que l’on était pas très loin du but

Il a manqué peu de choses à l’équipe nationale. Elle est aujourd’hui en pleine reconstruction. Il va falloir deux ou trois ans pour avoir une belle équipe du Togo. Je ne serai plus là, mais je participerai à cette transition.

Quant aux critiques, écoute, il faut les accepter quand les résultats ne sont pas bons.

Republicoftogo.com : Certains demandent votre tête 

Claude Leroy : Je demeure pour le moment le sélectionneur national des Eperviers.