Les oublis du MCC

Les oublis du MCC

ECONOMIE

Le Togo espère bénéficier en fin d’année du programme ‘Compact’ du Millenium Challenge Corporation (MCC). Le pays a franchi l’étape intermédiaire dit de seuil (treshold, mais il estime avoir rempli tous les critères exigés par l’organisme américain.

Le Compact permet de recevoir des aides supérieures à 300 millions de dollars.

Mercredi à Lomé, la cellule MCA/MCC-Togo, qui suit le projet, a exprimé l’espoir de parvenir au Compact d’autant que 14 critères ont été validés dans le dernier score card.

‘Le Togo a en réalité validé 15 critères, y compris les droits politiques qui n’ont pas été pris en compte. Nous avons manifesté notre désaccord au MCC. Il n’est pas possible qu’une institution de cette importance ne sache pas que les élections législatives ont eu lieu conformément à la feuille de route de la Cédéao et que c’est en toute liberté que l’opposition a choisi de ne pas y participer. Il n’est pas normal que le MCC ne sache pas que le Togo a organisé avec succès des élections législatives’, a déclaré Stanislas Baba, coordonnateur de MCA/MCC-Togo.

Il avait à ses côtés Sandra Ablamba Johnson, la ministre-conseillère, coordinatrice de la Cellule climat des affaires.

DOS

Sandra Ablamba Johnson et Stanislas Baba

Le conseil d’administration du MCC se réunira en décembre. Les autorités espèrent une prise en compte des remarques pour valider le Compact.

Le MCC est un dispositif conçu par le Congrès américain pour réduire la pauvreté à travers la croissance économique durable dans les pays en voie de développement. 

Les bénéficiaires peuvent recevoir des aides très importantes à condition de remplir un certain nombre de conditions. 

Des critères qui portent sur la liberté d’entreprendre, la lutte contre la corruption, les libertés politiques, les programmes d’éducation ou l’accès à la santé et aux nouvelles technologies, notamment.

Republicoftogo