N’hésitez pas à me contacter

0
20
N'hésitez pas à me contacter

La 3e réunion du comité de suivi du processus électoral s’est déroulée mercredi. Selon le ministre de la Sécurité, Damehame Yark, tout est conforme aux prévisions.

S’agissant de la sécurité des candidats, le ministre a indiqué qu’ils pouvaient le saisir à tout moment pour obtenir une garde rapprochée ou des policiers pour surveiller leur QG de campagne. 

La FOSEP (Force sécurité élections présidentielles 2020) a prévu ce type de dispositif.

La campagne électorale s’ouvrira le 6 février. Le premier tour de la présidentielle est prévu le 22 février.

Republicoftogo