Non participation aux discussions politiques : la DMK donne ses raisons

0
20

La dynamique monseigneur Kpodzro était une fois encore face à la presse ce jeudi 04 février 2021. Devant la presse, la  DMK est revenue sur les raisons de son refus de prendre par aux discussions politiques en vue des préparatifs des élections régionales, selon la DMK aucune discussion politique sérieuse n’aurait sa raison d’être sans la prise en compte de la crise post-électorale née du scrutin présidentiel du 22 février 2020.

 » On ne peut pas fermer rapidement le dossier du contentieux post-électoral sans l’avoir vidé et se précipiter, comme pour la proclamation des résultats provisoires, pour d’autres urgences de la gouvernance politique, notamment l’organisation des élections régionales  » indique la déclaration.

Pour elle, l’objectif de la discussion du ministre Payadowa Boukpessi est de distribuer des seconds rôles à ceux qui pourraient lui servir de béquilles pour le maintien du statu quo.


« Nous avions adressé un courrier au Ministre en y exprimant notre disponibilité à prendre part à toutes discussions qui ferait attention aux préoccupations qui sont les nôtres et qui contribueraient à la bonne gouvernance politique de notre pays. Mais ces discussions porteront prioritairement sur des questions que nous trouvons prioritaires et importantes. C’est notre condition » a fait savoir Brigitte Adjamagbo, Coordinatrice de la DMK.


« Déporter ce contentieux sur une autre élection n’a aucun sens, car quel électeur se déplacera pour aller voter s’il est conscient que son vote ne compte pas », poursuit la déclaration.