Pour une élection présidentielle crédible et transparente, Agbéyomé pose ses conditions

0
12
Pour une élection présidentielle crédible et transparente, Agbéyomé pose ses conditions

Même si sa candidature ne fait pas l’unanimité au sein de l’opinion nationale, surtout des forces démocratiques, Gabriel Agbéyomé Kodjo tient à ce que le prochain scrutin soit on ne peut plus clair. Pour ce faire, le candidat unique de l’opposition, désigné par la dynamique de Mgr Kpodzro, pose un certain nombre de conditions pouvant assurer la transparence et la crédibilité de la présidentielle 2020.

Entre autres conditions, le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) demande à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de rendre public le fichier électoral via « le site web de la CENI », tout en remettant à chacun des candidats, la « version électronique des listes des électeurs » de chacune des 117 communes du Togo.

L’ancien Premier ministre exige le convoiement du matériel électoral auprès des Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) 48h avant la date du scrutin. Il demande à la CENI d’instruire également les CELI, de s’assurer de l’exhaustivité des matériels et kits, de documents électoraux avant leur déploiement.

Toujours pour la transparence du prochain scrutin, Agbéyomé Kodjo estime que la CENI doit instruire les membres de bureau de vote de s’assurer, avant le début des opérations de vote, que l’urne est bien vide et scellée. Il pense qu’il faut mettre en place au niveau de toutes les CELI, une procédure de relevé a priori des numéros des scellés par bureau de vote au moment de la remise du matériel électoral et d’un contrôle a posteriori lors du retour des urnes pour la centralisation des résultats.

Pour ce qui concerne les opérations de centralisation des résultats à la CELI, l’ancien président de l’Assemblée nationale exhorte la CENI à s’assurer que le nombre de procès-verbaux équivaut au nombre d’urnes. Il trouve qu’il faut mettre à disposition de chaque bureau de vote via les CELI, un nombre suffisant d’exemplaires de procès-verbaux pour le recueil des suffrages afin que les membres du bureau de vote ainsi que chaque délégué des candidats, puissent disposer d’une copie pour son état-major, conformément à l’esprit des dispositions de l’article 102 du code électoral.

Le candidat unique de l’opposition demande à la CENI de rendre public le nombre de centres de vote et de bureaux de vote du ressort territorial de chaque CELI ainsi que le nombre exact d’électeurs inscrits par bureau de vote. « Il importe pour la clarté des opérations de vote que chaque délégué dans un bureau de vote puisse effectivement disposer d’une liste des votants domiciliés dans son bureau de vote », a souligné Dr Kodjo.

Pour lui, il est impératif, à l’ouverture du scrutin, qu’un tirage au sort soit effectué pour designer deux personnes, membres du bureau de vote, pour authentifier les bulletins de vote avant les opérations de vote.

Par ailleurs, Agbéyomé Kodjo souhaite une discussion avec le gouvernement pour régler les différents problèmes inhérents au cadre électoral et à l’inconstitutionnalité avérée de la Haute Cour.

Icilomé