Présidentielle de 2020/Révision des listes électorales : Edoh Komi pas d’accord avec la CENI

Le communiqué de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) rendu public hier vendredi, annonçant l’organisation, très prochainement, d’une nouvelle révision des listes électorales pour le compte de la présidentielle de 2020, suscite déjà des réactions.

Au Mouvement Martin Luther King (MMLK, la voix des sans voix), l’on estime que la CENI de Tchambakou Ayassor est en train de précipiter les choses.

« L’organisation d’une élection présidentielle ne se fait pas dans la précipitation. C’est à travers elle que le magistrat suprême est élu. Il faut donc du sérieux pour l’organiser et la CENI des élections locales qui s’est illustrée dans l’improvisation serait très en deçà de cette lourde tâche », a indiqué Pasteur Edoh komi.

Pour lui, organiser une révision des listes électorales pour une élection dite présidentielle n’est pas appropriée. Le mieux serait de faire un recensement en bonne et due forme.

« En annonçant les révisions des listes électorales au lieu d’un recensement puisqu’il s’agit d’une élection présidentielle, la CENI fausse déjà les données », a-t-il souligné.

Le président du MMLK estime qu’il est temps pour les forces démocratiques et la société civile de se lever pour exiger les bases fondamentales d’une élection libre et transparente. « L’alternance en 2020 est à ce prix », a conclu le défenseur de droits de l’Homme.

Rappelons que Pasteur Edoh Komi est adjoint au maire dans la commune Golfe 2 lors des dernières municipales. L’homme prévoit même déposer sa candidature pour le compte de la présidentielle de 2020.

Icilomé

Laisser un commentaire

Translate »
WhatsApp chat