‘Que Faure Gnassingbé soit candidat ou pas, ce n’est pas l’essentiel’

Le petit milieu politico-médiatique s’est emballé après les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, sur une éventuelle candidature de Faure Gnassingbé en 2020.

Pour le président du groupe parlementaire UFC (opposition), Sénanu Alipui, le problème ne se situe pas à ce niveau.

‘Que Faure Gnassingbé soit candidat ou pas, ce n’est pas une préoccupation. L’enjeu n’est pas qui se présente ou qui va l’emporter; mais que les élections se déroulent sans fraudes et qu’au soir du scrutin, on enregistre un fort taux de participation’, a-t-il déclaré vendredi au micro de Nana FM.

Pour le député, une règle doit s’imposer : ‘Il ne faut plus appréhender les élections comme un rendez-vous pour exclure quelqu’un. Mais voyons les comme des occasions de renforcement de notre démocratie. Que les élections soient de plus en plus transparentes et que l’environnement soit davantage démocratique’.

D’ici 2020, l’opposition doit effectuer sa remontada si elle veut avoir une chance de l’emporter l’année prochaine. La solution n’est pas nécessairement un regroupement politique de type coalition, mais davantage une union autour de valeurs, estime Sénanu Alipui.

Le président Faure Gnassingbé ne s’interdit rien pour 2020, mais la décision finale reviendra à son parti UNIR.

Republicoftogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 57 = 64

Translate »
WhatsApp chat