Recensement électoral : Faure Gnassingbé veut poursuivre les auteurs des incidents enregistrés

LA UNE POLITIQUE

L’opération de recensement électoral conduite par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’est achevée jeudi dans la Zone 2. Et à en croire les responsables de cette institution chargée d’organiser et de superviser les élections au Togo, le processus a été une réussite.

En conseil des ministres jeudi à Lomé, le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, a personnellement félicité les populations et tous les acteurs qui ont contribué au « bon déroulement du processus de recensement électoral mis en œuvre par la CENI ».

« Malgré quelques difficultés techniques rencontrées et des incidents mineurs enregistrés, le processus a été conduit de façon satisfaisante », lit-on dans le communiqué sanctionnant le conseil des ministres d’hier.

Quant aux différents incidents mineurs enregistrés lors du processus, le gouvernement compte instruire « tous les services compétents, notamment les services de sécurité et de justice d’entreprendre toutes les démarches pour identifier leurs auteurs afin qu’ils répondent de leurs actes ».

« Le Chef de l’État a engagé le gouvernement à tirer tous les enseignements en vue de continuer à améliorer le processus électoral dans notre pays », poursuit le communiqué.

Après cette phase de recensement, les responsables de la CENI comptent poursuivre le processus pour la tenue des législatives le 20 décembre 2018.

Laisser un commentaire