Réformes politiques : vers un mandat présidentiel de 7 ans ?

LA UNE POLITIQUE

La tension monte au niveau de l’Assemblée Nationale où les discussions se poursuivent dans le cadre de l’adoption des réformes politiques. La raison est aussi simple. La raison est tout simple. Les députés de la majorité parlementaire UNIR, ont déposé une proposition sur la table de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale visant à porter le mandat présidentiel de 5 à 7 ans renouvelable une fois.

L’objectif visé par le pouvoir au travers cette proposition est de permettre au Président de la République qui sera élu de terminer ses projets au cours de son mandat.

Selon les informations, les débats ont été houleux hier à l’hémicycle.

Les députés de l’opposition (le Nouvel engagement togolais (NET) de Gerry Taama, le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) d’Agbéyomé Kodjo et certains députés de l’Union des forces de changement (UFC) se sont élevés contre cette proposition des députés UNIR.

Pour eux, le Togo doit se conformer aux normes régionales qui indiquent que le mandat présidentiel soit de 5 ans renouvelable une seule fois.

Aussi  le sujet est  » assez sensible » et il faut éviter cette erreur qui renforcera l’ instabilité dans le pays.

En plus de la proposition de porter le mandat présidentiel à 7ans, il faut souligner que  les députés UNIR soutenus par des commissaires du gouvernement avec à leur tête Christian Trimua, veulent également que le mandat des députés soit de 6 ans renouvelable deux (02) fois.

Les députés devront se retrouver en plénière cet après-midi à l’hémicycle pour les discussions.

Avec la configuration de la nouvelle Assemblée, il faut dire que l’opposition ne dispose pas de minorité de blocage.

C’est dire que la proposition du parti UNIR devra passer comme une lettre à la poste.

A suivre….

Laisser un commentaire