Selon Gilbert Bawara, Eric Stromayer méconnait les textes et lois régissant les processus électoraux au Togo

0
37
Selon Gilbert Bawara, Eric Stromayer méconnait les textes et lois régissant les processus électoraux au Togo

Le communiqué de l’Ambassade des USA au Togo sur les résultats de la présidentielle de 2020 passe mal au sein du gouvernement togolais. Le porte-parole du pouvoir de Lomé, Gilbert Bawara dit être étonné de cette « sortie solitaire » du diplomate américain, Eric Stromayer.

Selon le ministre en charge de la Fonction publique, cette déclaration de l’Ambassadeur des USA au Togo appelant à une publication des résultats de l’élection présidentielle bureau de vote par bureau de vote « traduit une profonde méconnaissance des textes et des lois qui régissent les processus électoraux au Togo ».

Pour Gilbert Bawara, le fait que le diplomate américain souhaite voir la CENI travailler avec les candidats pour « traiter toute réclamation concernant toute irrégularité constatée le jour du scrutin » est anormal. Cela revient à faire « oublier le fait que la CENI a déjà proclamé les résultats provisoires et qu’à ce stade-là, la CENI n’a plus de compétence ou de qualité quelconque pour travailler avec les candidats et examiner leurs éventuelles doléances ».

« Une fois les résultats publiés par la CENI, elle n’a plus habilité à travailler avec un candidat que ce soit. La seule institution à même d’examiner les recours est la Cour Constitutionnelle », a souligné le baron du régime.

Pour lui, ce qui importe maintenant c’est le fait d’avoir reconnu que le processus électoral s’est bien déroulé « Nous allons continuer par tirer des enseignements par rapport à toutes les observations qui ont été faites, des recommandations qui ont été formulées par les missions d’observations qui étaient sur le terrain », a conclu Gilbert Bawara.

Icilomé