Semaine de l’inclusion financière dans l’UEMOA : La BCEAO mise sur la digitalisation pour l’inclusion financière

0
55

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) organise, du 18 au 23 novembre 2019, l’édition 2019 de la Semaine de l’Inclusion Financière dans l’UEMOA sur le thème « la digitalisation au service de l’inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les états membres de l’UEMOA ».

L’objectif principal de la Semaine de l’Inclusion Financière dans l’UEMOA  est d’échanger avec les parties prenantes sur les enjeux de la digitalisation des paiements pour le secteur financier et les Etats membres de l’UEMOA, les risques liés à l’utilisation des nouvelles technologies financières ainsi que les mesures à mettre en œuvre pour protéger les consommateurs des services financiers. 

Lors de son intervention, le gouverneur de la Banque, Tiémoko Meyliet Koné, a salué  l’élaboration des stratégies nationales d’inclusion financière.

« L’inclusion financière constitue un catalyseur de la croissance économique et un puissant vecteur de développement, en ce qu’elle facilite la participation des couches sociales les moins nanties à la création de richesse dans nos pays. Il n’est donc pas étonnant qu’elle soit placée au centre de toutes les politiques de développement visant à accélérer la croissance, à lutter contre la pauvreté et à réduire les inégalités sociales », a déclaré M. Koné.

La participation du Togo à cet événement se fait par visioconférence depuis le siège de la BCEAO à Dakar.

« Le secteur de la micro finance au Togo connais une mutation, l’inclusion financière est un objectif du gouvernement

Nos institution travail à ce que l’accès soit beaucoup plus facile. Pour y arrivé il faut l’utilisation des nouvelles technologies afin de permettre aux membres d’effectuer des opérations depuis leurs maisons.

 Il y a d’énorme défi pour le secteur, il faut que les ressources humaines soit d’avantage former pour ce nouveau changement pour que les systèmes d’information que nous utilisation soit beaucoup plus adapté, c’est la seule voie pour pouvoir atteindre un grand nombre de population », a déclaré le président de l’association professionnelles des systèmes financiers décentralisé du Togo.

« Le secteur de la micro finance au Togo connais une mutation, l’inclusion financière est un objectif du gouvernement

Nos institution travail à ce que l’accès soit beaucoup plus facile pour y arrivé il faut l’utilisation des nouvelles technologies afin de permettre aux membres d’effectuer des opérations depuis leurs maisons.

Il y a d’énorme défi pour le secteur, il faut que les ressources humaines soit d’avantage former pour ce nouveau changement pour que les systèmes d’information que nous utilisation soit beaucoup plus adapté, c’est la seule voie pour pouvoir atteindre un grand nombre de population », a déclaré le président de l’association professionnelles des systèmes financiers décentralisé du Togo.

« Nous trouvons aujourd’hui à la digitalisation un moyen pour accélérer le processus d’inclusion des populations. Il faut travailler à l’éducation sous ses nouveaux produits et services. Nous commençons par mettre en place des produits et services que les gens peuvent obtenir à travers leur téléphone portable ». a déclaré un directeur de micro finance.

Au Togo, un programme spécifique a été conçu. Avec un atelier national sur la digitalisation des paiements de l’Etat et des chaînes de valeurs agricoles en présence de représentants de la Caisse de sécurité sociale, de Togo Cellulaire et du directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, du ministre de l’Agriculture et de responsables du MIFA le jeudi.