Semaine De L’inclusion Financière Dans L’UEMOA : La digitalisation des payements de l’Etat et d’es chaines de valeurs agricoles.

Semaine De L’inclusion Financière Dans L’UEMOA : La digitalisation des payements de l’Etat et d’es chaines de valeurs agricoles.

FINANCES LA UNE

La 2e édition de la Semaine de l’inclusion financière dans les États membres l’Union Économique Monétaire Ouest Africaine a été ouverte au Togo ce jeudi par le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya en présence du Directeur national de la BCEAO.

Cet atelier national a tourné autour du thème : La digitalisation des payements de l’Etat et des chaines de valeurs agricoles.

Etaient présent à cette session la CNSS, le Trésor et le ministère de l’agriculture qui ont exposer les mesures prises par le gouvernement pour digitaliser les services de paiement de l’État.

Pour le ministre togolais en charge de l’économie et des finances, les innovations technologiques jouent un rôle grandissant dans le renforcement de l’inclusion financière.

« Au plan national, les plus hautes Autorités togolaises ont bien compris le rôle essentiel de la digitalisation dans le processus de développement, à travers ses gains de productivité dans divers domaines. C’est pourquoi, dans son Plan National de Développement 2018-2022, le Gouvernement s’est résolument engagé à bâtir les fondamentaux d’une digitalisation économique porteuse de valeurs, créatrice d’emplois et de richesses, et stimulatrice du développement », a déclaré le ministre togolais en charge de l’économie et des finances, Sani Yaya.

Le ministre Yaya a énuméré les différentes actions qui ont été initiées pour la digitalisation dont le télé-paiement des impôts et taxes, le projet Agri-PME dénommé le porte-monnaie électronique du paysan, la connexion directe du Trésor du Togo au système de paiement régional STAR-UEMOA.

Pour le Directeur national de la BCEAO,

« Les pays où l’économie est suffisamment digitalisée, sont des pays qui connaissent un taux de croissance élevé et un niveau d’inclusion financière très élevé. Ce qui induit une réduction des frais de gestion. Les clients sont satisfaits et on note qu’il y a un gain énorme en temps et la sécurité est garantie. La digitalisation permet également de lutter contre le blanchiment des capitaux », a-t-il dit.

Pour finir Le Directeur national de la BCEAO a énuméré les actions que mène le Secrétariat d’Etat togolais en charge de l’inclusion financière.

Plusieurs activités sont prévues dans le cadre de cette semaine au Togo.

Une séance sur la protection des données et des consommateurs pour finir avec une foire de l’inclusion financière le samedi 23 novembre 2019