Tado : des touristes Français à la découverte de leur origine

0
112
Tado : des touristes Français à la découverte de leur origine
Les touristes

Une délégation de 5 touristes Français dont trois femmes et deux hommes, tous des descendants des noirs déportés au cours de l’esclavage, ont renouer dernier à Tado avec les pratiques et les savoir-faire traditionnels de la culture Adja .La délégation a été conduite par un Togolais résidant en France, Venus de la Guadeloupe, ils sont en quête de leurs valeurs authentiques, avec pour préoccupation, de découvrir leur origine et leur destination, qui est TADO

En effet, Tado qui n’est plus à présenter, est l’un des tout premiers foyers africains, qui existait avant Jésus-Christ. Il fut érigé en royaume par TOGBUI AGNI au XII eme siècle. Ce fut le premier royaume dans le Golfe du Bénin qui couvrait toute la partie-sud du Bénin, du Ghana et du Togo. Ce vaste territoire était désigné par « l’Aire Culturelle Adjatado. Le nom Tado est collé à cette aire géographique jusqu’au XIXeme siècle, car c’est la capitale dont la civilisation s’est étendue aux autres contrées. Ce sont les princes de Tado qui fondèrent le royaume de Notse au Togo et le royaume d’Abomey au Bénin. Cette vérité historique est décrite dans d’importants documents, articles scientifiques et travaux de recherche des historiens, archéologues, anthropologues, géographes, etc. La diaspora africaine connaît cette réalité. C’est ce qui amène ces touristes, enfants d’Africains déportés, à venir connaître la cité royale de Tado, leur bercail, le berceau de l’humanité et ils n’ont pas caché leurs objectifs

Pour les visiteurs, il est question de renouer avec les valeurs de la vie, les valeurs authentiques, telles qu’elles viennent de les découvrir à Tado, au détriment de ce qui se passe à l’autre bout du monde, où règnent la méchanceté, la tuerie. Ils étaient très touchés par l’accueil chaleureux qui leur a été réservé. Tout le bien qu’ils ont eu à Tado, c’est leur forte sensation, la sensation d’être vus accueillis comme de dignes filles et fils de retour à leur bercail, la sensation d’appartenir à une famille authentique, la sensation de découvrir leurs valeurs authentiques.

Il faut souligner que la communauté adja, fidèle à son hospitalité, s’est vraiment mobilisée pour réserver à ses hôtes, un accueil digne de leur rang. Pour le promoteur culturel monsieur KODZO Alphonse, c’est avec une grande joie que la cité de Tado accueille ces touristes, car ces visites honorent la communauté. Leur prière, c’est qu’à travers ces visites, il se tisse des liens de partenariat, et que Dieu puisse susciter de bonnes volontés pour contribuer au développement de la cité, notamment la construction du Palais royal de TADO, la construction d’un musée, la valorisation des sites historiques, culturels et naturels, la construction d’infrastructures d’accueil et de routes, afin d’accroître le tourisme sur Tado. Tout ceci s’est déroulé dans le respect des mesures barrières à la COVID-19, les touristes eux-mêmes étant testés négatifs à l’aéroport avant leur entrée sur le sol togolai