Togo: Arrestation d’agbéyomé et convocation de ses alliés

0
311

Après la comparution forcée mardi dernier devant le Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC) du candidat malheureux du présidentiel passé M. Agbéyomé Kodjo, c’est le tour maintenant de ses alliées Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et M. Fulbert Attisso, convoqués ce jeudi 23 avril 2020 devant le même service (SCRIC). Tous, membres de la dynamique Kpodzro.

Ces militants de la dynamique Kpodzro sont convoqués pour être entendus afin de faciliter la poursuite de l’enquête judiciaire ouverte par le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Première Classe de Lomé : Réquisition N° 1594/PR/2020 aux fins d’une enquête judiciaire du 24 mars.

Avant leur convocation, Mgr Philipe Fanoko Kpodzro, ancien Archevêque de Lomé a été déjà soumis à une audition ce mercredi 22 avril par le SCRIC, a confié Me Claver N’dry, l’un des avocats d’Agbéyomé.

¨L’enquête judiciaire en cours se déroule dans le strict respect du principe de la présomption d’innocence et des règles procédurales en vigueur dans notre pays¨, a dit le Procureur de la Rpublique dans un communiqué du mardi soir.

 Le candidat de la dynamique Kpodzro a été contraint de comparaître devant le Service Central de Recherches et d’Investigation Criminelles de la gendarmerie le mardi. Il a manqué aux deux premières convocations les 1er et 9 avril, pour des raisons de santé assurent ses avocats.

Lundi, pour expliquer l’absence de leur client à la gendarmerie pour la troisième convocation le mardi, les avocats ont évoqué les mêmes raisons de santé.

Conformément aux résultats donnés par la CENI, le candidat Agbéyomé a enregistré 19,46% des suffrages exprimés occupant donc la deuxième position contre Faure Gnassingbé qui a obtenu 70,78% lors de la présidentiel du 22 févier, Me Agbéyomé  dénonce de graves irrégularités et ne reconnait donc pas ces résultats.

Faut-il rappeler que ce dernier c’était  auto-proclamé président de la République, peu avant la publication des résultats provisoires par la CENI et va même, par la suite nommer un premier ministre pour la formation de son gouvernement.