Togo face au covid-19 : La coordination en charge fait le point

0
161
Togo face au covid-19 : La coordination en charge fait le point

La Coordination Nationale de la Gestion de la Riposte contre le Covid-19 était face à la presse le mercredi dernier dans le but de faire l’état des lieux de la gestion de la pandémie. Le coordonnateur de ce comité, le médecin Colonel Djibril Mohaman a donné des précisions sur la situation et a expliqué les raisons de l’augmentation des cas de contamination constatés en ces derniers jours ainsi que les mesures urgentes prises pour contenir la crise.

Lentement mais sûrement, la pandémie est en train de faire son chemin dans la pays. La barre des 100 cas contaminée a été franchi depuis le mercredi dernier et ce 30 avril, le nombre total des cas confirmés s’élève à 116. On compte 65 guéris, 42 cas actifs et 9 décès sur 6882 testes de dépistages effectués sur toute l’étendue du territoire national, selon le site d’information du gouvernement. Alors on a enregistré 16 cas contaminés en 48 heures, ce qui n’a jamais été le cas depuis le début de la pandémie. Le comité en charge donne des explications.

« ….les 8 cas enregistrés dans la préfecture de Mo et Badou sont des Togolais rentrés du Ghana. Informé du retour massif de ces compatriotes, le chef de l’Etat a rapidement diligenté une équipe médicale pour appuyer les acteurs locaux afin de circonscrire la zone. L’équipe a fait des prélèvements le 27 avril, convoyés à Lomé grâce à un hélicoptère déployé par le Président de la République pour aller vite. Ensuite le gouvernement a décidé de boucler la zone, empêcher les sorties afin de gérer mieux la situation dans cette ville de Djarkpanga, en mettant les populations sous confinement », a déclaré Djibril Mohaman.

« C’est le lieu de rappeler que toutes les personnes qui ont des pathologies chroniques le diabète, l’hypertension, le VIH, l’obésité toutes les personnes ayant des pathologies respiratoires chroniques doivent d’abord prendre en compte très bien les traitements, mais aussi doivent se protéger intensément pour éviter le covid-19. 90% des décès liées au covid-19 ont des comorbidités. Et ce sont ces comorbidités qui entraînent une évolution fatale », a ajouté le coordonnateur.

La coordination a profité de l’occasion pour en appeler au sens de responsabilité de tous les citoyens dans le respect des mesures barrières et leur demande d’aider les autorités dans la gestion de la riposte, en signalant les cas suspects pour l’intérêt commun de tous.