UN REVIREMENT…

Sa candidature à la présidentielle de 2020 a été annoncée février dernier. Jean Pierre Fabre de l’ANC sera à la présidentielle prochaine, annonçait  Dra Severin en février dernier.

A Atakpamé ce dimanche, lors d’un rassemblement, le leader de l’ANC appelle déjà à une forte mobilisation : «. Nous devons également nous mobiliser massivement, très massivement, pour que ces élections soient transparentes, équitables et acceptées par tous », a-t-il déclaré.  Pourtant les réformes tant réclamées par l’opposition n’ont été encore fait.

Alors membre de la C14, l’ANC avait aussi boycotté les élections législatives en n’y participant pas mais aujourd’hui cette même ANC trouve que : ‘un parti politique digne de ce nom doit toujours être prêt pour toutes les consultations électorales’. Paradoxe ? Ou parlera-t-on de revirement ?

Avec cette devise ‘pas de reformes, pas d’élections’ que clamait et clame haut et fort la coalition, l’on est tenté de se demander : et si les reformes n’étaient pas fait avant échéance, l’ANC ne participerait plus à la présidentielle comme annoncé? Ou ne faisant plus partie de la coalition le parti de Jean Pierre Fabre ne partage plus cette idéologie ? Une question qui mérite d’être également posée.

Pour l’heure l’essentiel semble être la mobilisation pour la lutte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

71 + = 74

Translate »
WhatsApp chat