Candidature unique de l’opposition en 2020 : Une équation difficile selon Tchassona Traoré

0
19
Candidature unique de l’opposition en 2020 : Une équation difficile selon Tchassona Traoré
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le président du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) rejoint la position de ses collègues, notamment Jean-pierre Fabre de l’ANC, le prof Komi Wolou du PSR ou encore Aimé Gogué d’ADDI dans le débat sur la candidature unique de l’opposition à la présidentielle de 2020. Le politique n’y voit pas l’intérêt, bien qu’il trouve l’initiative bonne.

Nombreux sont ces candidats qui se sont déjà investis dans la course pour la présidentielle de 2020. Selon Tchassona Traoré, l’heure n’est pas à la réflexion pour une unicité d’action de l’opposition en 2020. Car, dit-il, « En politique, la subjectivité prend souvent le dessus sur l’objectivité. C’est ce qui rend l’équation très difficile parce qu’on ne sait jamais ce que l’autre pense, on ne sait pas ce qui fonde la volonté de l’autre ni quels sont ses objectifs », a-t-il confié à nos confères d’Afreepress.

L’opposant politique propose donc qu’avec une élection à deux tours, on laisse les votants se mobiliser derrière leur candidat au premier tour. Ainsi au second tour, que l’opposition entière fasse un bloc derrière le candidat de l’opposition qui viendrait en tête pour le second tour.

Le notaire pense que pour obtenir l’alternance en 2020, le débat doit être recentré autour des règles du jeu électoral, c’est-à-dire les conditions d’organisation des élections, et aussi la mobilisation du peuple togolais.

Selon les indiscrétions, le macro économiste Kako Nouboukpo serait le candidat de la C14 pour le compte de cette présidentielle qui aura lieu dans quelques mois. Du point de vue de Me Traoré, celui qui n’a pas d’expérience en politique a toujours des difficultés pour gouverner lorsqu’il prend le pouvoir. Il donne l’exemple du président béninois Patrice Talon.

« Lorsque vous allez chercher des gens qui ne sont pas politiques, qui n’ont pas été pétris dans le débat politique, qui n’ont pas été éprouvés par toute cette expérience que nous avons ; quand vous avez des gens qui arrivent de nulle part pour être au perchoir, ils ont des difficultés à gouverner », a-t-il signifié.

Pour information, le parti Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) tient son congrès dans les prochains jours.

Icilomé