Charles Kondi Agba : « Nous, nous sommes déjà dans l’alternance… »

0
30
Charles Kondi Agba : « Nous, nous sommes déjà dans l’alternance… »

Reçu dimanche dans l’émission « Forum » sur la chaine togolaise « New World TV », Prof. Charles Kondi Agba du Mouvement des Sages du parti Unir s’est prononcé sur les derniers sujets de l’actualité sociopolitique du pays, notamment l’élection présidentielle du 22 février dernier.

L’universitaire qui a été plusieurs fois ministre sous le régime des Gnassingbé, a défendu la « victoire » du locataire de la Marina. A l’en croire, le candidat Faure Gnassingbé a eu de bons scores dans presque toutes les régions du pays, y compris la région Maritime, contrairement à ce que pensent certains « mauvais perdants ».

Selon Charles Kondi Agba, le seul candidat que Gabriel Agbéyomé Kodjo peut se targuer d’avoir battu lors de la présidentielle dernière, c’est le candidat Jean-Pierre Fabre, l’ex-chef de file de l’opposition.

« Agbéyomé ne peut pas dire qu’il a gagné cette élection. Faure a gagné partout. Même dans la région Maritime. Agbéyomé a seulement pris les voix de Fabre. En réalité, Agbéyomé Kodjo a battu le candidat Fabre. Partout on vous dit que Agbéyomé a gagné, en réalité, il a pris l’électorat de Fabre », a-t-il indiqué.

Le Délégué du Mouvement des Sages du parti présidentiel balaie du revers de main toutes les contestations émises par le candidat Agbéyomé. « Ce n’est pas dans la culture africaine d’accepter sa défaites, les gens sont seulement des mauvais perdants », a lâché l’ancien ministre de la Santé avant de préciser que le gouvernement ne tolérera aucune crise postélectorale, cette fois-ci.

Le baron du régime RPT-UNIR estime que l’alternance politique tant souhaitée par les Togolais est déjà réalisée, et ce depuis que Faure Gnassingbé a pris le pouvoir.

« L’alternance ne se décrétera pas. Il y a des gens qui attendent l’alternance. Mais nous, nous sommes déjà dans l’alternance. Quand le président Eyadema disparait qu’une autre personne prend le pouvoir, c’est ça qu’on appelle alternance. Mais l’alternance que tout un système doit quitter, ce n’est pas par décret qu’on le fait. C’est le travail qui le fait », a-t-il noté.

Suivez plutôt !

Icilome