Code des personnes et de la famille , Code pénal: Les femmes parlementaires en parlent

0
32

Les femmes parlementaires de la 6ème législature de Yawa Tsegan Digbodi s’imprègnent du code des personnes et de la famille et du code pénal . La rencontre s’est tenue le 13 Février 2021 au siège de l’Assemblée nationale à Lomé .

Cette rencontre , sur l’initiative du caucus des femmes parlementaires du Togo, va permettre à ces femmes de s’approprier le code des personnes et de la famille et le code pénal révisés afin de maîtriser leurs différents aspects et mettre en application leurs contenus.

l’honorable Ibrahima Memounatou, Présidente du Caucus des femmes parlementaires a souligné que les différents codes adoptés à l’Assemblée nationale doivent être porté à la connaissance de tous, notamment, des femmes. Une chose ,a-t-elle précisé , est de voter les lois et une autre est de les faire connaître.
Elle a en outre déclaré que la session de dissémination du code des personnes et de la famille et du code pénal révisés va permettre aux femmes parlementaires de s’approprier des dispositions de ces deux codes en vue de leur vulgarisation .

La session a porté sur plusieurs dispositions notamment celles qui protègent la famille en général et la femme et les enfants en particulier. Aussi est elle revenue sur les cas des violences physiques et psychologiques faites aux conjoints et de tous les maux qui minent nos sociétés .

La session a réuni une trentaine de participants en présence de la 2ème Vice-Présidente de l’Assemblée nationale, IBRAHIMA Mémounatou, Présidente du Caucus des femmes parlementaires a été présidée par les oratrices Tchamdja Kobauyah, Directrice du Sceau, de la nationalité et de l’identité civile, Me Azanlédji Justine, 1er Avocat général près la Cour Suprême et Me Abougnima Kadjaka Molgah, Notaire et députée à l’Assemblée nationale.