Coronavirus : Suspension des luttes Evala par les autorités

0
55

D’ordinaire, les festivités des luttes Evala et consorts se tiennent au cours du mois de juillet. Mais à cause de la pandémie au coronavirus, les autorités politiques et traditionnelles de la Préfecture de la Kozah dans un communiqué, ont en effet décidé conjointement de suspendre les manifestations 2020 (Evala, Akpema, Kondona, Habyè…).

« Les luttes traditionnelles Evala 2020 sont suspendues jusqu’à nouvel ordre et se limitent symboliquement à la descente du souverain sacrificateur en accord avec les prêtres traditionnels », peut-on lire dans le communiqué.
C’est évidemment une mesure prise, en respect aux recommandations et aux restrictions gouvernementales. Les autres fêtes traditionnelles dans le pays en cette période de crise sanitaire, connaître probablement le même sort.

Les luttes Evala et autres rites initiatiques constituent une marque de fabrique des peuples Kabyès du nord Togo, précisément dans la région de la Kara. Mais au fil des années, la cérémonie a pris une envergure presque nationale. Les cérémonies drainent les Togolais de divers horizons du pays et aussi de la diaspora, ce qui donne plus de couleurs à la fête.

Evala est une forme de lutte traditionnelle, dont la finalité consiste à renverser son adversaire et qui se déroule chaque année à Kara, la préfecture de la Kozah. Les combats se déroulent par équipe de 5 jeunes hommes de 18 à 20 ans, dirigés par un arbitre. C’est bien un passage à la maturité pour le jeune Kabyè. Ce rendez-vous qui risque de ne même plus se tenir au cours de cette année 2020, fera forcément des mécontents, mais la santé publique oblige.